Mercredi 22 octobre 2014 3 22 /10 /Oct /2014 16:25

Il y a environ trois semaines, le 30 septembre 2014 Michel Santangeli s'est éteint victime d'une infection virale.

 

michel1

 

Musicien rock il avait joué dans les années '60 avec Dick Rivers (Chats sauvages) et Eddy Mitchel (Chaussettes noires).

 

Il fut le batteur d'Alan stivell au début des années '70.

Michel Santangeli avait été amené dans le groupe par Dan Ar Braz quelques heures (!) avant le fameux concert à l'Olympia de 1972.

 

michel4

Pascal Stive, Michel Santangeli, René Werneer, Dan Ar Braz et Alan Stivell

 

 

 

Michel Santangeli avait ensuite enregistré l'album "Chemins de terre" en 1973 puis le fameux disque live à Dublin en 1975.

 

 

 

 

 

Fin de cette année-là, Michel, René Werneer, Pascal Stive et Jacky Thomas avaient décidé de quitter Alan pour former le groupe "Ys".

En 1976, Ys allait enregistrer un album "Madame la frontière" et faire des tournées en France et en Europe.

 

En 1977, René Werneer décidait de quitter le groupe qui allait alors s'appeler "Kéris".

Kéris enregistra aussi un disque "Avel Vor" cette année-là.

Même s'il y avait encore certains liens avec le celtique, leur musique s'apparentait plus à la variété.

L'aventure ne dura qu'un an.

 

 

 

(Dentu Ganeme chanté par Michel Santangeli)

 

Michel Santangeli fût ensuite enrôlé par Dan Ar Braz qui avait démarré sa carrière solo en 1977.

Michel joua sur les trois premiers albums de son ami Dan avant de s'en aller rejoindre Jacques Higelin dont il fut le batteur pendant 13 ans.

 

link

(ci-dessus le lien vers une vidéo d'un interview et répétition de Jacques Higelin où Michel est présent)

 

 

En folk, il participa aussi à des disques de Malicorne, de Sonerien Du et de Triskell

 

Michel fut également actif dans la variété française, jouant avec des artistes comme Catherine Ribeiro, Michel Corringe, Pierre Vasilu.

Michel Santangeli se fit aussi remarquer par David Bowie et Iggy Pop qui l'invitèrent à jouer dans un de leur spectacle.

 

En 1983 Il avait aussi enregistré un disque en solo "Santangeli" dans lequel il chantait en plus de jouer de la batterie.

De la variété teintée d'humour car Michel était également poète et adorait plaisanter.

 

michel2

 

 

Plus récemment, on lui doit encore des collaborations avec le bassiste Eric Serra et avec le groupe breton les Goristes.

 

Enfin, en 2010 cet éternel amoureux des sons s'amuse à composer des morceaux à l'aide d'un logiciel d'enregistrement.

Compositions cette fois dans un style electro et "trip hop", qui seront rassemblées sur deux cd : "Home-made" (vol 1 et 2).

 

 

Une carrière donc très bien remplie pour celui qui faisait partie de mes idoles dans ce fameux groupe Stivell des années '70.

J'aimais beaucoup son jeu énergique.

On entendait distinctement le son de ses baguettes un peu comme s'il "poursuivait" les autres instruments.

C'est difficile à décrire mais il avait un style à la fois très personnel et efficace.

 

Merci d'avoir été là Michel !

 

 

michel3

 


Par Rakaniac - Publié dans : Musique Bretonne - Communauté : Les cultivores - Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Samedi 27 septembre 2014 6 27 /09 /Sep /2014 00:37

C'est grâce à Martial, un ami internaute, que j'ai découvert ce duo.

J'ai tellement été "scié" en voyant cette vidéo que j'ai voulu la publier et citer ces deux artistes dans mon article

Musique celtique hier et aujourd'hui (4)  

Ils méritent amplement une petite présentation.

 

Je n'avais jamais entendu parler de Claire Mann.

Quant à Aaron Jones, je le connaissais vaguement car il est membre du groupe "Old Blind Dogs" mais ce n'est pas pareil d'écouter un musicien au sein d'un groupe ou de l'apprécier dans un duo.

 

 

Originaire de Newcastle, Claire Mann se met très tôt à l'apprentissage du violon, de la flûte et des whistles.

 

claire1

 

Attirée depuis son plus jeune âge par la musique traditionnelle irlandaise et écossaise, elle va vite devenir une virtuose de ces trois instruments.

Très rapidement, Claire va participer à de nombreux concours de musique trad. et remporter de multiples distinctions.

 

Agée de 16 ans à peine, elle se perfectionne d'abord aux côtés du violoniste Aidan O'Rourke puis en devenant membre du groupe Tabache avec lequel elle enregistre deux albums.

Elle part ensuite habiter en Ecosse et découvre un autre univers musical à Edimbourg.

Ce sera pour elle l'occasion de rencontrer et de collaborer avec des artistes comme Christy O' Leary, Old Blind Dogs, Nuala Kennedy...

Durant cette période, Claire Mann devient également professeur au Conservatoire Royal de Glasgow et enseigne également la flûte et le violon à Stirling, Galloway et Dumfries.

 

Claire Mann enregistre son premier album solo en 2001 (déjà avec Aaron Jones comme accompagnateur).

 

Cette fois sous le nom de Claire Mann & Aaron Jones, ils sortent en 2005 un cd intitulé "Secret Orders".

 

 

 

 

 

Ensuite c'est la rencontre assez étonnante avec deux musiciens Allemands.

Gudrun Walther (chant, violon, accordéon) et Juergen Treyz (guitare) sont passionnés par les musiques traditionnelles, y compris la musique celtique.

 

claire4

 

Aaron, Claire Gudrun et Juergen décident donc de revisiter le répertoire trad. d'Allemagne, d'Ecosse et d'Irlande.

Déja deux cd à leur actif : "2 Duo's -until the cows come home" et Litha "Dancing on the light".

 

 

 

 

 

Originaire de Poole en Angleterre, Aaron Jones vit depuis de nombreuses années en Ecosse.

 

claire3

 

Il s'est donc familiarisé depuis longtemps avec la musique traditionnelle de ce pays.

Maître du bouzouki, Aaron Jones est également chanteur et virtuose de la guitare.

Il tourne régulièrement aux U.S.A. en Angleterre et en Europe. Il a participé a de nombreux shows télévisés.

En plus de "Old Blind Dogs" et à présent "Litha" ses collaborations sont nombreuses : Kate Rusby, Phil Smilie (Tannahill Weavers), Alistair McCulloch (fiddle) et bien entendu Claire Mann.

 

A noter aussi que Aaron Jones fut élu musicien de l'année en 2005 par le Scots Trad Music Award.

Et cela n'a rien d'étonnant quand on voit comment il joue du bouzouki.

Terriblement inventif dans ses accords il donne un relief incroyable à la mélodie jouée par la flûte ou le violon.

Grâce à ses accompagnements, le soliste est à la fois soutenu et valorisé de façon optimale.

 

 

 

Claire Mann et Aaron Jones, deux Anglais qui guident la musique celtique vers d'autres horizons.

 

claire2

 

 

 

 

 


Par Rakaniac - Publié dans : Musique Celtique - Communauté : Les cultivores - Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Dimanche 7 septembre 2014 7 07 /09 /Sep /2014 22:50

 

Plus de 130.000 visites sur ce blog et pour vous remercier la présentation d'un groupe qui n'existe pas, un groupe entièrement tiré de mon imagination.

Je n'ai jamais caché ma nostalgie pour le début des années '70, époque où j'ai découvert le celtique grâce à Alan Stivell et ses musiciens.

Je vous en parle dans divers articles, ils étaient les idoles de ma jeunesse, ceux qui ont marqué mes 15 ans, ceux qui ont orienté ma vie.

 

 

 

 

En 1972-1973, le groupe Stivell (ils s'appelaient ainsi sur le disque "Chemins de terre") était composé de Jean-Luc Hallereau (basse), Pascal Stive (orgue), Michel Santangeli (batterie), Dan Ar Braz (guitares), René Werneer (fiddle), Gabriel Yacoub (dulcimer, banjo, guitare) et bien sûr Alan (harpe celtique, whistle, bombarde et cornemuse).

 

ways7

 

 

Des sept membres, c'est Alan, René, Dan et Gabriel qui m'ont le plus marqué.

Leur look m'interpelait aussi : Alan et sa longue chevelure noire, Gabriel et ses cheveux bouclés, René avec ses très longs cheveux chatains et Dan déjà un peu dégarni mais avec sa barbe et ses cheveux longs.

Puis il y avait les instruments, les guitares, ok, on connaissait mais cette harpe, ce dulcimer, cette bombarde c'était vraiment étrange.

Puis il y avait ce violon (appelé fiddle) dont le jeu n'avait rien à voir avec les violons de la musique classique, c'était pourtant le même instrument.

 

 

 

 

A l'époque, je guettais les rares moments où ce groupe fétiche passait à la télévision et j'écoutais en boucle les albums "A l'Olympia" et "Chemins de terre" en me délectant.

 

Frustration pour moi fin 1973 quand Gabriel Yacoub quitta le groupe pour former Malicorne.

Frustration quand René Werneer quitta Alan fin 1975 pour former le groupe Ys.

Frustration enfin quand Dan Ar Braz décida de quitter Alan pour faire une carrière solo en 1977.

Alan engagea d'autres musiciens, enregistra de nouveaux disques et donna de très nombreux concerts.

Continuant à faire de la musique de très grande qualité au fil des années.

 

Après plus de cinquante ans de carrière et 25 albums, Alan reste toujours pour moi l'artiste le plus marquant de la musique celtique.

 

ways14

 

Durant toutes ces années, il n'a cessé d'innover , de créer, d'explorer la musique dans toutes les direcions.

Aussi de dessiner, de concevoir de nouvelles harpes, de rechercher de nouvelles sonorités.

Egalement de se battre pour faire connaître les musiques celtiques partout dans le monde et pour défendre les langues et la civilisation celte.

J'ai pour lui énormément d'admiration et de respect.

 

Si j'ai déploré autrefois le départ de Gabriel, René et Dan, j'ai par contre bien apprécié leurs carrières respectives :

 

Après le groupe Ys, René Werneer forma le groupe "Habit de plumes" puis enregistra d'autres disques consacrés au violon.

 

ways16

 

Il enregistra aussi avec la chanteuse Catherine Ribero avant de former un quatuor à cordes "la Réjouissance Française".

Après cela René Werneer quitta la scène pour se consacrer uniquement à son métier d'enseignant.

 

Après Stivell, Gabriel Yacoub a envie de s'intéresser aux musiques traditionnelles de France.

D'abord un premier disque avec son épouse Marie Yacoub (Sauvet) intitulé "Pierre de Grenoble".

Puis en 1974  le couple rencontre le violoniste Laurent Vercambre et le multi-instrumentiste Hughes de Courson et ces quatre-là décident de former le groupe Malicorne.

Malicorne va très vite connaître le succès et va enregistrer des disques jusqu'en 1988.

 

ways13

 

Gabriel Yacoub va ensuite faire une carrière en solo jouant un répertoire très personnel de chansons nouvellement composées.

En 2010, reformation provisoire de Malicorne pour les Francofolies de La Rochelle.

Et depuis, Gabriel et Marie Sauvet ont décidé de reprendre le répertoire de Malicorne en s'entourant cette fois de nouveaux musiciens.

 

En plus de sa carrière en solo, Dan Ar Braz joua dans divers groupes ( Mor, Sonerien Du, Fairport Convention) avant de se lancer dans la grande aventure de l'Héritage des Celtes dans les années '90.

Depuis, Dan a enregistré de nouveaux albums solo.

 

ways15

 

Ces dernières années, il a formé un nouveau groupe Celebration dans lequel il réunit sur scène un bagad, de nouvelles chanteuses et une série de mucisiens de talent.

Une sorte de prolongement à l'Héritage des Celtes.

 

 

La séparation d'Alan et de ses musiciens des seventies a donc eu pour moi l'aspect très positif de pouvoir découvrir tous ces artistes en solo et d'écouter de très nombreux disques.

 

 

Fin 2011, Alan nourissait le projet de fêter à L'OLympia les 40 ans de son concert de 1972.

Il confia à son ancien guitariste Robert le Gall la direction artistique de ce concert.

Ensembles, ils conçurent toute la préparation et les répétitions de ce spectacle.

Alan avait prévu d'inviter deux anciens : René Werneer et Dan Ar Braz.

Hélas pas de trace de Gabriel Yacoub (Alan avait pourtant participé à un de ses disques dans les années '90).

Si Alan avait déjà rejoué avec Dan Ar Braz ( albums "Again" et Bretagnes à Bercy") il n'avait par contre plus jamais revu Réné Werneer depuis 1976.

Je vous ai parlé de ces retrouvailles dans un post précédent René Werneer retrouve Alan Stivell

 

J'étais très excité à l'idée de ces come-back tout en déplorant que Gabriel ne soit pas de la partie.

 

Je n'ai pas pu assister à ce fameux concert mais j'ai pu m'imprégner de cette ambiance magique grâce aux nombreuses vidéos figurant sur You Tube.

Enfin, un an plus tard la sortie du cd et du dvd m'ont bien entendu comblé.

 

Mais j'aurais tellement aimé voir dans ce spectacle, une chanson, ne fut-ce qu'une chanson chantée à capella par René, Dan, Gabriel et Alan.

 

 

 

 

 

Un groupe au sein du groupe, un quattuor qui aurait pu s'appeller W.A.Y.S.

Soit les initiales de Werneer-Ar Braz-Yacoub-Stivell

WAYS qui en anglais signifie aussi "chemins" en référence au disque "Chemins de terre";

également par rapport aux divers "chemins" parcourus par mes quatre mousquetaires.

 

J'ai envoyé quelques images à Alvaro (un autre blogueur) en lui demandant de faire un montage photo pour créer la pochette de ce cd de W.A.Y.S.

Voici ce que ça a donné.

 

ways24

 

 

Le titre du cd "A dream" s'imposant pour matérialiser mon rêve.

 

Grand merci à toi Alvaro !

link

 

 

Ne vous précipitez pas chez le disquaire pour commander ce cd car il n'existe que dans mon imagination.

Je vous remercie d'avor lu cet article pour partager ce rêve.

Si un jour un producteur convaiquant lit ces lignes...?

 

 

 

 

En attendant, une autre video de... "Ways" quand ils étaient jeunes.

 

 

 

 

 

 

ways23

 

 

 

 

 


Par Rakaniac - Publié dans : Musique Celtique - Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Présentation

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Commentaires

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Marque-Page

  • Flux RSS des articles

Recherche

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Archives

Images Aléatoires

Recommander

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés