Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 23:47

Une série d'anecdotes à propos d'Alan durant les concerts auxquels j'ai assisté.
Pour ceux qui l'ignorent, dans les années '70, Alan avait l'habitude de terminer ses spectacles en descendant dans le public.
Seul à la bombarde ou à la cornemuse, ou bien accompagné d'un ou deux sonneurs, il faisait danser les gens.
Il y avait dans la salle ou parfois même dans la rue, une immense farandole de spectateurs ravis qui dansaient des andros et autres laridés dans une ambiance indescricptible.
Et cela pouvait durer au moins un quart d'heure !
Puis Alan se frayait un passage comme il pouvait en serrant des mains et faisant des acolades à ses fans admiratifs.


public1.jpg

C'est le 14.11.1975 que j'ai eu le bonheur de voir Alan pour la première fois.
C'était  à "Forest National" à Bruxelles (car je vous rappelle que je suis Belge !).
6000 personnes pour acclamer notre barde alors en pleine gloire.
C'était l'époque du disque "A Dublin" avec le fameux groupe composé de Dan Ar Braz, René Werneer, Michel Santangeli, Jacky Thomas et Pascal Stive. Il y avait en plus quelques sonneurs dont Alan Kloatr.
J'avais été très impressionné car voir ce groupe en live, c'était encore bien autre chose que sur disque ou à la télé.
Une ambiance très festive, Dan Ar Braz faisait quelques pas de gavotte en jouant de la guitare électrique.
A la fin,de très nombreux d'entre-nous sommes descendus dans la fosse pour faire une immense chaîne en compagnie de notre idole.
J'aimais déjà beaucoup Stivell, après le concert, je l'adorais encore plus !


Le 31.10.1976, Alan débarque au "Conservatoire" de Liège.
Ici, une plus petite salle, une ambiance plus feutrée sur les sièges rouges du conservatoire.
Deux parties : une assez calme consacrée à des poèmes (du disque "Treman 'Inis") et des chansons plus douces seul à la harpe ou avec peu de musiciens.
Puis une seconde partie plus "électrique" avec tout le groupe.
Le temps d'un morceau, Alan a laissé la vedette à Dan Ar Braz à la guitare "celtique".
A l'époque, les harpes n'étaient pas aussi sohistiquées qu'aujourd'hui et Alan passait du temps à ré-accorder sa "telenn" à cause de la chaleur des projecteurs.
Pour meubler, Alan rassurait toujours le public en disant que ça prendrait moins de temps que Ravi Shankar.
Il faisait toujours allusion à ce joueur de sitar qui ,semblerait-il, mettait beaucoup de temps à accorder son instrument.


jef3_alan_autres_musiciens_couleurs1.jpg
Pourtant à Liège la harpe se désacorda plusieurs fois et Alan un peu énervé laissa échaper un "merde" suivi de "ça veut dire "déjeuner" en Breton qui fit rire toute l'assemblée.
Ces petit contre-temps mis à part, le concert se déroula très bien et Alan descendit dans la foule puis à l'extérieur de la salle pour faire danser les spectateurs.

Un an plus tard, Alan était à l'Europa Saal d'Aachen (Allemagne) le 22.11.77.
Salle magnifique avec des gradins placés sur des niveaux différents.
Ponctuels les Allemands, quand un spectale est programmé à 20 heures, il commence à 20 heures précises !
Ponctuels et très organisés. C'était l'époque de "Raok Dilestra" qui raconte les grandes étapes de l'Histoire de la Bretagne. Ils avaient prévus une traductrice quand Alan présentait ses morceaux. Ce qui ne l'empêcha pas un moment d'annoncer "eine grösse dans plinn" !
Dans la salle, il y avait quatre francophones qui criaient : "pas besoin de traduire !".
A la fin, Alan est sorti à l'extérieur en jouant de la cornemuse.
Il y avait tout un atroupement autour mais personne n'osait
l'approcher vu la barrière de la langue. J'en ai donc profité en lui disant que ce devait être difficile de jouer seul pour faire danser les gens. Il m'a répondu : "t'as pas une bombarde ?" Et nous avons encore échangé quelques mots. Dire que j'avais une bombarde à la maison et que j'aurais peut-être pu jouer avec lui !
Ce fut pour moi un moment inoubliable...j'avais vingt ans...je LUI avait parlé...j'étais fou !

jef2_alan-chien.jpg
le 05.04.79, Alan est Belgique pour le disque "Tournée Internationale" avec un tout nouveau groupe dont la bassiste Michel Valy, le guitariste Mark Perru, le violoniste Patrick Kerre et le flûtiste virtuose Chris Hayward.
J'avais une grande admiration pour ce musicien qui donnait une coloration un peu jazz à la musique de Stivell.
C'est au centre culturel de Seraing (près de Liège) que j'ai assisté à ce concert qui était de très bonne qualité mais un peu court.
Cette fois Alan n'est pas descendu dans le public, l'horaire été assez serré car il y avait un autre chanteur après.

Alan s'est ensuite lancé dans l'écriture de la symphonie celtique.
Puis d'autres disques ont suivi même s'il y a eu une grosse éclipse discographique entre 1985 et 1991.
Pour des raisons diverses (Alan est moins venu en Belgique à partir de 1980...) je n'ai plus assisté à de concert de Stivell pendant plus de 15 ans !
Bien sûr, j'ai continué d'acheter ses disques dans l'intervalle mais il était moins présent dans mon esprit.


J'étais donc tout heureux de me rendre au "Botanique" de Bruxelles le 28.11.95 pour revoir l'idole de ma jeunesse.
Tout nouveau groupe bien sûr pour cette tournée "Brian Boru".
Une formation très rock avec déjà Pascale Leberre aux claviers et Khifa Rachedi aux percussions.
Et aussi pour moi le grand bonheur de voir que Robert le Gall (Gwendal) avait rejoint Stivell.
"Celui-là, il est terrible" avais-je dit à la personne qui m'accompagnait lorsque j'ai vu Robert monter sur scène pour jouer "Cease Fire" au violon.
Si Alan avait changé physiquement, il n'avait rien perdu de son talent.
De son humour non plus. A la fin d'un morceau à la bombarde il se mit à improviser puis à jouer "Petite Fleur" de Sydney Bechet...du grand art !


jef3_alan_fan_club_gris.jpg

Dans la foulée, Alan est invité aux Francofolies de Spa le 19.07.1996.
Cette fois Pascal Sarton (basse) et Christophe Galizio (batterie) sont venus rejoindre les autres pour donner une allure définitive à ce troisième groupe Stivell.
Ces musiciens resteront avec Alan jusqu'en 1999 pour le mémorable "Bretagnes à Bercy".
Excellent concert dans un Casino de Spa bien rempli.
J'avais à cette occasion remarqué qu'Alan avait légèrement modifié les paroles de "Brezhoneg Raok".
Après le concert, entre-acte puis il y avait un autre chanteur.
Nous écoutons deux ou trois chansons mais ça ne nous plaisait pas du tout.
Nous décidons alors de partir et d'aller boire un verre au bar.
Quelques minutes plus tard, quelle ne fut pas ma surprise de voir Alan qui se dirigeait vers nous pour rejoindre sa loge.
Je me suis permis de l'aborder pour lui exprimer toute mon admiration.

Il fallait marcher dans un couloir puis decendre des escaliers. Bien sûr Alan ne s'attendait pas à voir un fan si longtemps après le spectacle...mais il a gentiment répondu à mes questions tout en marchant.
En bas de l'escalier d'autres personnes l'attendaient pour le photographier et il s'est prêté au jeu.
C'était là mon deuxième coup de chance avec lui.

 




 J'ai ensuite revu Alan en novembre 1998 à l'Ancienne Belgique de Bruxelles.
Toujours avec les même musiciens à l'occasion de la tournée de l'album "1 Douar".
Sur le disque,la chanson "A united earth" est chantée avec Youssou N'Dour.
Alors Alan s'est empressé d'excuser l'absence de Youssou qui "n'avait pas su venir cette fois du Sénégal" !
Du coup, l'ambiance était lancée et Alan se débrouilla fort bien pour chanter ce titre seul.
Un très bon concert avec une équipe très bien rôdée. Ce groupe "Stivell" N°3 était d'un très haut niveau !

le 21.03.2000, je suis retourné voir Alan au Centre Culturel de Seraing.
Soit environ vingt ans après son premier passage à cet endroit.
J'avais conservé l'affiche de 1979 et je me suis procuré une de cette tournée "Back to Breizh". J'ai trouvé amusant de les coller côte à côte sur un mur de mon bureau.
C'était la toute première fois que je découvrais de nouvelles chansons d'Alan car le cd n'était pas encore sorti chez nous.
Cette fois Alan était accompagné par seulement trois musiciens : un batteur, un bassiste et un guitariste (Xavier Geronimi).
A noter que le bassiste (Marcel Aubé) jouait aussi d'un étrange violon chinois.
J'ai de suite été sous le charme de chansons comme "Vers les îles et villes de verre" ou "Rêves" ou encore "Back to Breizh.
Un bon concert, bien accueilli par le public dans lequel on voyait flotter à gauche et à droite des drapeaux "Gwenn Ha Du".
Après le spectacle, quelle ne fut pas ma surprise de voir Alan arriver au bar et se commander une bière.

Tout de suite reconnu, il fut rapidement entouré par ses fans et se livra à une séance d'autographes improvisée qui dura plus d'une demi-heure !
Il fallait faire la file pour lui parler.

Un jeune devant moi lui disait avoir été impressionné par sa voix dans la chanson "Rêves".
Lorsque mon tour arriva, je fis dédicacer à Alan l' affiche dont je m'étais emparé et il signa sur la photo de son
crâne.
Je pu de nouveau lui dire quelques mots et lui demander les nouvelles paroles du refrain de "Brezhoneg raok".
Alan fut vraiment gentil avec tout le monde et n'eut même pas le temps de boire sa bière.


publics2.JPG

Outre son site officiel, il y a sur le net des sites très intéressants qui sont consacrés à Alan Stivell.
Je vous avais déjà parlé de Harpographie

www.harpographie.fr/

En 2005, j'allais régulièrement sur un autre site très bien réalisé :link
(autrefois appelé "Alan Stivell, un musicien une oeuvre").
Ce site propose entre autre une série de reportages sur les concerts d'Alan.
Comme nous avions échangé de nombreux mails, les créateurs de ce site m'avaient proposé de faire un reportage sur le concert d'Alan à Bruxelles.
C'est sur la Grand Place de Bruxelles qu'Alan s'est produit dans le cadre du festival Eu'ritmix le 19.08.05.
Un concert assez complet avec une série de titres de la tournée "Au delà des mots" et bien sûr des anciennes chansons.
Vous pouvez lire ce reportage ici
link


Partager cet article

Repost0

commentaires

miss hyde 02/12/2009 18:00


il parait que son nouvel album est excellent


Megaphone 16/07/2009 23:05

bonsoir, j'aime beaucoup Alan Stivell... je repasserais sur ton Blog...Amitié motarde....

Douar_Nevez 13/03/2009 14:43

Moi aussi je suis nostalgique des années 70. Tu as de très belles photos d'Alan Stivell et quelle chance d'avoir pu le rencontrer.Ken ar c'hentañ. ( à la prochaine)

coraline 23/05/2008 08:10

J'aime beaucoup ton site!pas mal la vidéo, je ne connaissais pas!J'ai eu le lien sur le forum : irishmusic dont tu es inscrit!bonne cntinuationkiss

Glorfinn 15/04/2008 12:37

Hey !Juste pour te dire : Martin Hayes & Dennis Cahill viennent de sortir un nouvel album !!! Il est GEANT, je te le conseille !Kenav' :)

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est [email protected]
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : [email protected]

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Les albums de ma jeunesse (11) Diaouled Ar menez : Atav Ez Eomp
    Les Diaouled Ar Menez (Les diables de la montagne) sont un groupe breton formé en 1971 à Carhaix. Cette année-là, Philippe Le Balp (accordéon diatonique, bombarde), Jean-Yves le Corre ( accordéon) et Bruno (Yann) Le Manach (guitares acoustiques et électriques)...
  • Gabriel Yacoub, autres chansons
    La grande majorité des amateurs de folk de l'Europe de l'Ouest connaissent Gabriel Yacoub depuis très longtemps. Ancien musicien d'Alan Stivell, fondateur du groupe Malicorne, carrière en solo, Gabriel est actif dans la musique depuis 1969. Né à Paris...
  • Lasairfhiona Ni Chonaola
    J'ai ré-écouté il y a peu ce cd "An Raicin Alainn" que j'avais autrefois emprunté à la médiathèque. J'avais envie de revenir sur cette chanteuse dont j'avais apprécié l'authenticité à l'époque. Lasairfhiona Ni Chonaola est originaire des îles d'Aran au...
  • MoïRa
    A plusieurs reprises j'ai déjà ouvert ce blog à des artistes qui ne sont pas spécifiquement "celtiques". C'est le cas pour la chanteuse MoïRa que l'on pourrait d'avantage classer en chanson française et anglaise mais pas que...car elle touche aussi au...
  • Les albums de ma jeunesse (10) : Ys "Madame La Frontière"
    J'avais déjà présenté ce disque en novembre 2007 mais je ne pouvais pas ne pas le citer en tant qu'album qui a marqué ma jeunesse. Je vais donc en reparler sans pour autant reproduire mon article précédent. Paru en 1976 ce vinyle a énormément tourné sur...
  • Les albums de ma jeunesse (9) : Ossian "Dove Across the Water"
    En 1983 j'étais en vacances en Bretagne. J'ai trouvé ce vinyle chez un disquaire de Lorient. Après les Tannahill Weavers, je découvrais mon deuxième groupe folk écossais. Sur la pochette arrière on voyait les musiciens avec des instruments comme la harpe,...
  • Les albums de ma jeunesse (8) The Tannahill Weavers : The old woman's dance
    En 2018 les Tannahill Weavers ont fêté leurs cinquante ans d'existence en sortant un nouvel album "Orach" dans lequel ils ont invité toute une série d'anciens membres et autres amis musiciens. C'est en effet en 1968 que Roy Gullane (guitare et chant),...
  • Les albums de ma jeunesse (7) Dan Ar Bras "Douar Nevez"
    Né à Quimper en 1949, Daniel Le Bras (rebaptisé Dan Ar Bras par Alan Stivell) enregistre son premier album solo en 1977. A l'époque Dan est déjà très connu comme guitariste en Bretagne. Bien sûr en tant que musicien d'Alan Stivell (de la fin des années...
  • Les albums de ma jeunesse (6) Gwendal : Joe Cant's Reel
    Ce doit être en 1977 que j'ai découvert ce groupe au travers de cet album paru en 1975 qui était déjà leur second opus. Par rapport aux groupes bretons que je connaissais déjà Gwendal était assez différent. En fait, d'une part on avait affaire d'avantage...
  • Les albums de ma jeunesse (5) : Sonerien Du "Feunteun an aod"
    En 1977, un collègue m'avait prêté un vinyle de ce groupe intitulé "Bal Breton n°3" un disque auquel participaient aussi Dan Ar Braz (guitare électrique) et Michel Santangeli (batterie). Je l'avais aussitôt enregistré sur une cassette audio et avais bien...