Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 21:43

En 1972, Yann-Kouarintin Ar Gall, Didier Quiniou, Gilles Roland et Raymond Riou fondent le groupe Sonerien Du (les sonneurs noirs). Ce nom en hommage à deux sonneurs de Pont-L'Abbé qui s'habillaient toujours en noir et qui furent pendus suite à une erreur judiciaire.


C'est l'époque où Alan Stivell commençait à faire connaître la musique bretonne au delà des frontières et où ses idées musicales mélangeant tradition et modernité allaient inspirer bon nombre de musiciens en Bretagne.

Bientôt rejoints par Yann Goas et Dany Tanneau, les Sonerien Du se spécialisent dans la musique des festou-noz, c'est à dire des fêtes de nuit.
Une musique à danser puisant largement dans le répertoire traditionnel.

Un couple de sonneurs (biniou kozh et bombarde) appuyé par un accordéon et soutenu par une guitare et un banjo.
Le bassiste Jean-Pierre Le Cam va rejoindre le groupe en 1973.
En 1976, Dany Tanneau quitte les Sonerien Du.

Se succéderont ensuite Patrig Sicard et Christian Desborde avant l'arrivée de Hervé Kerneis (violoniste-guitariste) en 1979.

Les Sonerien Du s'y entendent pour mettre l'ambiance dans un fest-noz et faire danser un public de tous âges.
Non seulement par des instrumentaux mais aussi grâce à un très grand nombre de chansons chantées en breton et en français.
Leur "kan ha diskan" (chant à répondre) est très efficace car Raymond Riou (guitare) et Jean-Pierre Le Cam n'ont pas leur pareil pour chauffer le public.
Derrière eux, le formidable soliste qu'est Yann Goas (bombarde, veuze,whistle...) donne à cette musique des couleurs à la fois très bretonnes et très originales.
L'accordéon de Gilles et le violon d'Hervé donnent à la musique des Sonerien Du un irrésistible côté entraînant.

Des années '70, je garde le souvenir d'une cassette audio "Bal Breton 2" bien caractéristique du style des Sonerien. Avec des titres comme "Jean-Marie" (une histoire un peu moqueuse sur un air de laridé) ou "Le rosier blanc", un hanter-dro bien marqué ou cet autre morceau "Ar bloaz paseet" un andro dynamique où l'accordéon dialogue avec le whistle.

C'est aussi durant cette décennie que Dan Ar Braz a fait partie du groupe à l'époque de leur troisième album.

Un de mes disques préférés reste "Feunteun an Aod" paru en 1981.
Tout comme l'a fait Stivell avec sa chanson "Beg ar Van" ou les Tri Yann avec leur album "Si mort a mors", les Sonerien Du évoquent aussi les événements de Plogoff.
Révolte des habitants contre l'implantation d'une centrale nucléaire illustrée par le film "Plogoff, des pierres contre des fusils" de Nicole et Felix Le Garrec.

Outre cet émouvant "Feunteun an aod" composé par Yann Goas et Hervé Kerneis, une série de titres sont très intéressants sur ce disque.
Très peu de choses traditionnelles mais des compositions d'airs et de chansons à danser aux rythmes de gavottes, de laridés ou de plinn qui donnent un irrésistible besoin de bouger.
"L'artilleur" et "L'oiseau noir" sont mes chansons préférées.



En 1982, le groupe fête déjà ses dix années d'existence et choisit de réaliser son nouvel album en Hollande !
Grand amateur de folk, Ben Mathijssen produit là un disque de grande qualité.
La pochette est on ne peut plus originale puisque Martin Lodewijk dessine les membres du groupe à la manière d'Uderzo dans Asterix.

Les cinq musiciens sont en très grande forme.
Davantage de traditionnels sur ce disque anniversaire avec des titres très rythmés comme "le fils du Roy" , "Quand j'étais chez mon père" ou le fameux "Marie bas de laine"
...C'est à cinq heures dedans la plaine,
   Marie cache tes jolis bas de laine.
   Marie cache tes jo, Marie cache tes bas
   Marie cache tes jolis bas de laine
   Qu'on ne les voye pas...

Un anniversaire très festif !



L'album suivant sera également produit par les Hollandais de Munich Records en 1983.
Gilles Roland a quitté le groupe et est remplacé par Claude Lebrun qui joue des synthés et de la harpe celtique.
La première partie de ce disque est "classique" c'est à dire avec des chants et des danses très entraînantes (Suite Fisel, Gervais...).
La seconde moitié est consacrée à la légende du roi Marc'h comme l'indique le titre de l'album
"Roue Marc'h".
Faisant partie des légendes de la ville d'Ys, ce récit raconte comment le roi Marc'h qui possédait un cheval extra-ordinaire fut victime d'un sort jeté par la princesse Dahud.
Morvac'h (cheval marin) était très rapide et capable de galoper sur les flots.
Lors d'une chasse à courre, Dahud transformée en biche fut rattrapée par March' et son cheval.
Pour s'en sortir, elle n'eut comme seul recours que de jeter un sort au roi en l'affublant des oreilles et de la crinière de son cheval.
"Le roi Marc'h a les oreilles du cheval Morvac'h" ...la légende raconte comment le roi lutta contre la honte de cette affirmation.
Les Sonerien Du ont donc composés neuf titres instrumentaux et chantés à partir de cette histoire transmise par Yann Brekilien (La Mythologie Celtique).
Un disque à la fois beau et intéressant.

Grosse révolution musicale en 1986 avec l'album "Amzer Glaz".
Cette fois un batteur, Gérard Belbeoc'h est de la partie et un nouveau claviériste, Eric Dureau.
Révolution car forcément la batterie qui marque le rythme de façon beaucoup plus appuyée mais aussi l'importance considérable des claviers.
Gilles Roland troquait parfois son accordéon contre des claviers mais jouait de manière très soft. Il en était de même pour Claude Lebrun sur "Roue Marc'h".
Ici, la plupart des arrangements sont d'Eric Dureau et ça s'entend car les claviers sont omniprésents.
Ce n'est certes pas désagréable car c'est très bien fait mais ça donne une coloration très différente à la musique du Sonerien Du.
"Amzer Glaz" reste d'ailleurs un des disque que je préfère du groupe.
En particulier la suite de gavottes "Kafi" composée par Yann Goas.
Yann a fait un parrallèle entre "Kafi" qui est un "thât (type musical traditionnel d'Inde) qui correspond à une gamme utilisée dans ces gavottes.
Un jeux de bombarde vraiment très recherché dans ce titre !
Amzer Glaz, un disque qui aura marqué l'histoire du groupe.


Jean-Pierre le Cam

1987, nouvel enregistrement avec "Tradition vibrante" réalisé par la même équipe à l'exception de Gérard Belbeoc'h qui reste le batteur sur scène mais est remplacé sur ce disque par le percussionniste Jacques Moreau.
Jacques fait aprécier de nouvelles sonorités d'accompagnement avec ses congas, timbales et autres djembe.
Disque dans la même veine que le précédent avec beaucoup d'arrangements d'Eric Dureau et des morceaux composés par les divers membres du groupe.
Comme chaque fois, la bonne humeur des deux chanteurs (Raymond Riou et Jean-Pierre le Cam), les grandes qualités musicales d'Hervé Kerneis à la fois très efficace avec son violon et dont le jeu de guitare est très raffiné.
Sans oublier le brio de Yann Goas, maître sonneur qui est très imaginatif dans sa manière de jouer.
A noter dans ce disque une chanson engagée (Bac Plinn)  sur la défense de la langue bretonne.

En 1988, le sympathique Raymond Riou décide de prendre un peu de recul et quitte le groupe.
Il est remplacé par Dominique Lardic un guitariste électrique venu du rock.



Autre cd en 1992 "Etre Mor ha Douar"
Dominique Robineau est venu remplacer Eric Dureau aux claviers, les cinq autres sont toujours là.
De nouveau toute une série de compositions sur un mode de danses traditionnelles pour ce très bon disque.
J'aime particulièrement des chansons comme "la Godille" et "Les Bergères, une chanson mêlant les paroles trad. et les réalités d'aujourd'hui.

Boulversement en 1994, puisque Yann Goas décide de quitter le groupe après 22 ans.
Après les interims de quelques musiciens comme Bernard Quilien (Bleizi Ruz) et Youenn Le Bihan (Skolvan), c'est finalement Jacques Beauchamp qui devient le sonneur du groupe.
Il joue aussi du biniou et de l'accordéon.



Enregistré en 1998, le cd "Steir" poursuit la queste musicale du groupe.
Six musiciens, tous barbus, qui semblent se porter à merveille pour ce nouvel opus.
Encore un autre claviériste puisque Philippe Ferec a remplacé Dominique Robineau.
Mais la qualité de la musique produite par les "Du" reste du même niveau.
J'aime beaucoup le rond de St.Vincent "Toutes directions" et l'hanter-dro "L'Hypolipidemie" sur un ton un peu ironique.

Voilà pour les huit titres que je connais car Sonerien Du a enregistré une petite vingtaine de disque.
Les Sonerien Du qui ont parcouru l'Europe entière pour faire plusieurs milliers de festou-noz
sont toujours là pour perpétuer la tradition de la danse.
Ils on fêté leurs 35 ans en 2007 et continuent d'enchanter des publics de tous âges.

Si ce groupe passe dans votre région, ne les ratez pas !

 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rakaniac - dans Musique Bretonne
commenter cet article

commentaires

Rakaniac 28/02/2012 22:02

Merci monsieur Philippe Ferec (claviériste des Sonerien Du)
pour ces précisions supplémentaires.
Cela me fait toujours très plaisir quand un artiste vient lire mes articles.
Je vous souhaite de très bien fêter les 40 ans du groupe (et connaissant les "Du", je ne doute pas que vous y arriverez très bien).
Rakaniac

Philippe FEREC 27/02/2012 23:32

Juste une petite correction sur " En 1979, Dany Tanneau sera remplacé par le violoniste-guitariste Hervé Kerneis."

En fait, Dany Tanneau a quitté Sonerien Du en 1976, au moment ou le groupe est passé professionnel, il a préféré conserver son emploi de l'époque.
Il fut remplacé dans un premier temps par patrick Sicard durant l'année 77, puis en 1978, c'est Christian Desborde qui rentre dans le groupe au violon.
Il laisse une trace sur disque dans l'album gwerz penmarc'h. Il sera remplacé par Hervé Kernéis en 1979. Hervé sera resté par la suite dans les DU de 1979 à mai 2010, où, pour raison de santé, il a
dû se mettre en convalescence jusqu' à début 2012. Il est aujourd'hui, un heureux retraité. Et c'est claude Ziegler qui a repris le flambeau du violon, des mandolines et autres guitares acoustiques
et électriques, en juin 2011.

pat 22/09/2009 10:15

Un régal, j'adore Sonerien Du. Je fais moi-même partie d'un groupe traditionnel, et je vis dans la musique !!!
amitiés,
Pat

le marrec 10/02/2009 13:15

super de rencontrer sur un blog un amoureux de la musique celtique avec ces excellents articles bravo et je reviendrais le mien n'en est qu'au début

Glorfinn 31/10/2008 09:35

Salut !!Merci beaucoup pour tes commentaires ! Surtout celui que tu as laissé à propos de "l'interlude" : j'étais contente de voir un commentaire intelligent !!! :)En ce moment, je suis dans une période d'enthousiasme parce que je vais certainement partir faire mon master en Irlande dans un an, alors c'est pour ça que je mets des articles bizarroïdes avec des citations de "Into the wild", entre autres ^^A bientôt !!

Glorfinn 26/09/2008 19:13

Bah alors ... Y a pas de nouveaux articles ? :(

Glorfinn 16/09/2008 17:00

Ouh la, je les ai déjà loupés plusieurs fois à Paris ... honte à moi !!!:'(

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Niamh Ni Charra
    Née à Killarney dans le Conté de Kerry, Niamh Ni Charra a commencé à faire de la musique à l'âge de quatre ans. Elle a été fortement influencée par le style musical de sa région appelé "Sliabh Luachra", style très énergique fait de polkas et de slides....
  • Gerry O' Beirne
    Cette fois présentation d'un chanteur et guitariste irlandais que je connais depuis longtemps puisque son nom figure sur de nombreuses pochettes de cd. Gerry O' Beirne a en effet collaboré avec beaucoup d'artistes qui font partie de mes préférés, j'ai...
  • Arnaud Choutet
    Une fois n'est pas coutume, un article à propos de littérature puisque Arnaud Choutet est un écrivain mais qui publie des livres à propos de musique folk. Il m'avait contacté il y a deux ou trois ans via ce blog de musique celtique, nous avions échangés...
  • Capernaum
    Dans deux articles précédents, j'avais déjà eu l'occasion de présenter plusieurs versions d'une même chanson. Des comparaisons qui permettent à la fois de mesurer la richesse de certaines chansons traditionnelles et d'apprécier l'imagination et le ressenti...
  • Damh the Bard
    Une de mes nouvelles découvertes grâce à mon ami Daniel qui habite en France. Damh the Bard (David Smith de son vrai nom) est né en juin 1965 à Redruth dans les Cornouailles anglaises. En 1971, ses parents déménagent dans le Sussex. Dès son plus jeune...
  • Saint Patrick était de retour
    Le 17 mars est une date importante pour des centaines de milliers d'Irlandais et d'Américains qui célèbrent de façon très démonstrative la fête de la Saint Patrick. Musiques, danses, bières à volonté, tenues extravagantes de couleur verte sont des choses...
  • Les années Werneer
    Petit article pour les nostalgiques des années '70 dont je fais partie. Entre 1971 et 1981, René Werneer fut une figure marquante de la musique folk en Bretagne et en France. En découvrant Alan Stivell en 1972, j'avais été marqué par ce violoniste à la...
  • Nathalie Moguérou Brignonen
    Un retour qui fait vraiment plaisir que celui de Nathalie Moguérou (son nom d'épouse) autrefois connue sous le nom de Nathalie Brignonen. Un retour sans en être vraiment un puisque depuis ses débuts (d'abord en amateur) en 1981 Nathalie n'avait jamais...
  • Flash-back vers Nolwen
    Retour vers une chanteuse que j'avais présentée en 2006 au tout début de ce blog. Probablement pas très connue et que l'on a parfois confondue avec Nolwenn Leroy, Nolwen méritait bien un second article sur ce blog. Car il s'agit d'une chanteuse de talent...
  • Loreena McKennitt
    J'avais déjà évoqué cette artiste dans mon article "Celtes que j'aime" en 2013. Voici quelques lignes pour le compléter et finir en beauté cette année 2016. Loreena McKennitt est née en 1957 dans le Manitoba au Canada. Ses parents avaient des origines...