Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 22:52

Forte densité

 

En 1995, Seamus Egan forme le groupe « Solas » (qui signifie lumière en gaélique).

Band irlando-américain, Solas ne vas pas tarder à se faire connaître des deux côtés de l’Atlantique.

Multi-instrumentiste et musicien hors pair, Seamus s’est entouré de solistes de haut niveau.

John Doyle est un génie de l’accompagnement à la guitare acoustique.

Karan Casey est une chanteuse formidable. John Williams un accordéoniste de haut vol et la violoniste Winifred Horan est fabuleuse également.


En 1996, tout ce beau monde décide d’enregistrer un premier album : « Solas ».

Dès les premières mesures du premier titre « Nil Na La » on se rend directement compte de la beauté de la voix de Karan et du rythme imprimé par la guitare de John.

Cette guitare à la fois efficace et obsédante est une des marques de fabriques du groupe.

 

Mais ce n’est pas la seule car chaque membre du groupe imprègne la musique de Solas de sa forte personnalité.

 

Il y a un grand nombre de chanteuses irlandaises de très grande qualité.

Mais Karan Casey, c’est vraiment spécial !

Il y a dans sa voix quelque chose de particulier que les autres n’ont pas.

Une émotivité, une sensibilité dans cette voix douce qui s’étend sur un registre assez vaste.

Des titres comme « I wonder what’s keeping my true love tonight” ou “Johnny ‘s gone for a soldier” sont très explicites à ce sujet.

 

Dans chaque morceau, qu’il soit chanté ou instrumental, il y a une terrible recherche au niveau des arrangements.

Chacun des cinq membres y va de trouvailles au niveau de la mélodie ou des accompagnements pour donner à chaque titre des couleurs brillantes.

De plus, Seamus Egan (qui joue parfois de deux ou trois instruments sur un même titre) s’ingénie à ajouter ça et là de nombreuses notes qui renforcent la densité musicale de chaque morceau.

Solas, ils ne sont que cinq mais ils donnent parfois l’impression de jouer à dix !


 

En 1997, la même équipe se retrouve pour enregistrer un deuxième disque.

« Sunny spells and scattered showers » en est le titre.

Never change a winning team, dit-on en sport. Et de fait, le deuxième opus est d’un même niveau que le premier, c’est à dire très élevé.

« The wind that shake the barley » ; « Aililiu Na Gamhna » et « The maid on the shore » sont des chansons magnifiques.

On ne peut qu’adorer la jolie voix de Karan Casey qui une nouvelle fois fait passer un maximum d’émotion dans son interprétation.

« The Kilnamona barndance… » est une suite de reels remarquable de virtuosité.

La suite de gigues « Mom’jig… » vaut le détour elle aussi.

Mais ce ne sont que quelques exemples parmi les 13 titres de ce disque qui est super de bout en bout.


 

 « The words that remain », le troisième album sort en 1998.

Mick McAuley a remplacé l’accordéoniste John Williams.

Mick est au moins aussi doué que son prédécesseur. Non content de jouer de l’accordéon à boutons et du concertina, Mick joue également du low whistle de et l’accordéon à touches (piano-accordeon).

Bien dans le style des deux précédents, ce troisième album se pose bien dans les lignes de force du groupe.

C’est à dire des chansons si bien mises en valeur par la belle voix de Karan Casey et des instrumentaux dans lesquels les musiciens rivalisent de talent et d’ingéniosité.

 

Dans « The stride set » le joueur de banjo Bella Fleck vient dialoguer avec le banjo de Seamus pour donner encore plus de punch à cette suite de reels.

Dans « Sproggies set » c’est la guitare de John qui converse avec les cordes en nylon de celle de Seamus.

Sur une musique traditionnelle, « I am a maid that sleep in love » est une fameuse chanson qui vaut non seulement pour la voix de Karan mais qui contient aussi de brillants arrangements de whistles et de percussions.

Un disque on ne peut plus convaincant !

 

En 2000, Solas nous revient avec « The hour before dawn ».

Hélas, Karan Casey a quitté le groupe et est remplacée par Deidre Scalnan.

Non pas que Deidre soit une moins bonne chanteuse, au contraire, elle a une très jolie voix.

Mais la voix de Karan Casey a quelque chose d’unique au niveau de l’originalité.

 

Deidre Scanlan a une voix très claire et puissante à la fois.

Sa façon de prononcer l’anglais est très compréhensible. Elle chante aussi en gaélique.

Elle n’aurait pas pu mieux rêver que de débarquer dans une telle équipe.

Car Winifred Horan, Mick Mcauley, John Doyle et Seamus Egan sont une fois de plus en grande forme dans ce nouveau cd.

Et comme dans chaque disque du groupe, ils invitent encore d’autres musiciens comme le bassiste Chico Huff, le batteur Ben Wittman, le percussionniste John Anthony ou le multi-instrumentiste Michael Aharon pour venir les épauler.

 

Dans « When my love and I parted » on apprécie tout particulièrement la voix de Deidre et les accompagnements de toute beauté des fiddles de Winifred.

« A miner’s life » est la première chanson chantée par John Doyle avec beaucoup de sensibilité. Ce titre vaut aussi pour la rythmique des guitares et le contre-chant des deux low whistles.

Enfin l’instrumental « Homeless » écrit par Seamus fait penser au style du disque « When Juniper sleeps ».

Album qui est d’ailleurs évoqué dans la dernière chanson « I will remeber you » (sur la musique de « weep not for the memories »).

The hour before dawn, un cd à ne pas rater lui non plus.


 

« The edge of silence » sort en 2002.

Cette fois, John Doyle a quitté le groupe pour poursuivre sa carrière en solo.

Donal Clancy (descendant de la famille « Clancy Brothers ») le remplace à la guitare et au bouzouki.

Mais dans ce disque, on n’aura guère l’occasion d’apprécier son talent car Solas a décidé de changer radicalement de style musical.

Dave Wist est aux claviers et à la programmation de ceux-ci.

Plus Duke Levine à la guitare électrique, plus Chico Huff à la basse, plus Ben Wittman à la batterie ça fait quatre musiciens (invités) qui sont chargés d’assurer une rythmique plutôt rock.

Dans les albums précédents, les invités se contentaient d’ajouter ça et là leur touche personnelle. Ici, ils semblent avoir pris le pas sur les cinq membres du groupe qu’on entend beaucoup moins !

Du coup, on ne reconnaît plus du tout la musique de Solas qui n’a plus rien à voir avec du folk acoustique irlandais.

 

Il y a certes de bonnes idées dans ce cd comme la chanson « Black Annis » où la voix de Deirdre Scanlan est remarquable.

Comme « Clothes of sand » où Mick McAuley fait ses débuts de chanteur.

Ou comme dans le titre « Beck Street » ou on entend des duos entre la flûte et l’accordéon ou entre le fiddle et le banjo qui sont très agréables.

Mais dans l’ensemble, j’ai été déçu par ce cd.


 

En 2003, parution de « Another Day ».

Retour à des sonorités plus acoustiques.

Nouveau changement de guitariste, Donal Clancy est remplacé par Eamon McElholm qui joue en plus des claviers et du violoncelle.

Sa guitare acoustique résonne plus que celle de John Doyle qui jouait de manière un peu plus sèche.

Bella Fleck est de nouveau invité à faire apprécier la sonorité de son banjo cinq cordes.

Chico Huff et Ben Wittman sont aussi de la partie.

Seamus Egan se met aussi à la guitare électrique mais de manière très soft.

 

Dans « Scarecrow’s dream » Winifred Horan fait apprécier son sens de l’harmonisation avec ses fiddles.

La suite de reels « It’s still raining » vaut le détour pour ses dialogues entre le low whistle et les deux banjos ainsi que l’accordéon.

« All that you ask me » est une jolie ballade très bien accompagnée par les guitares de Eamon et de Seamus.

Enfin, « Scodadh na Gramhna » est une très belle chanson en gaelique où tant la voix de Deirdre que les chœurs sont remarquables.


 

Solas enregistre en 2005 « Waiting for an echo ».

En plus des habituels Chico Huff, Ben Wittman, Michael Aharon et John Anthony ils invintent Xurxo Nunez (percussions) et Pancho Alvarez (bouzouki).

Deux musiciens qui font partie de l’équipe du galicien Carlos Nunez.

 

Dans ce disque (qui est fort dans la lignée du précédent) on entend assez bien de guitares car Seamus Egan continue sa découverte de la guitare électrique. Il joue également pour la première fois du bouzouki.

Comme dans chaque album de Solas il y a des choses fort intéressantes.

« Tom Sullivan’s » est une très entraînante suite de polkas avec un magnifique duo fiddle-accordéon.

Très belle chanson de Mick McAuley que le titre « Night visit » avec des guitares très efficaces.

Mick chante un deuxième titre plus calme « Erin » qui est agrémenté de belles sonorités de piano.

Enfin, « Steven Campbells » est une suite de gigues bien dans la tradition du groupe avec des performances du violon et du low whistle bien encadrés par le banjo, la guitare et l’accordéon.

« Waiting for an echo », un cd qui plaira aux amateurs du genre.

 

Solas, assurément un des groupes phares de la musique irlandaise actuelle.

 

 

link

Partager cet article

Repost 0
Published by Rakaniac - dans Musique Irlandaise
commenter cet article

commentaires

canelle56 25/04/2009 09:17

bonjour , j'adore venir chez toi c'est un vrai regal de decouvrir tes articles et tes coups de coeurs!!!  je m' instruis a chaque fois          merci Rakaniac , bises et bonne journée

cannelle56 30/03/2009 08:40

Bonjour , dur ce matin de laisser des commentaires , mais bon , je trouve dommage que la notoriéte de ces groupes à leur creation  s'effrite ainsi pour cause de changement de tel ou tel musicien , de ce fait ce qui nous a enchante au debut nous deçoit quelques années plus tard , merci Rakaniac , bonne journée

Greenness 10/04/2008 23:05

Un beau travail de présentation qui récompense le talent de ce groupe fabuleux.J'ai découvert Solas il y a maintenant 3 ans, et depuis j'ai leur discographie entière. Ce qui est étonnant est le panel de registres couverts par le groupe. En effet, chaque humeur est représentée dans leurs CDs, par exemple Erin retrace avec un chant magnifique l'histoire d'une Irlande meurtrie, Bird In The Tree rappelle une atmosphère festive d'un pub ou encore une journée plein d'entrain. On peut également trouver de légères touches "orientales" comme dans Boy/Girl Tune, ou espagnoles Mi Pequena Estrella; les mélodies habituelles restant des thèmes traditionnels (ou non) irlandais très rapides, avec des morceaux plus calmes à la sonorité douce.Les paroles sont à la fois poignantes et porteuses de messages, les mélodies gaéliques sont magnifiques, les harmonies enivrent le coeur, et le résultat des mains de ses artistes est à couper le souffle.A recommander à tout public; Solas est un classique à découvrir absolument sous peine de passer à côté de moments musicaux exhaltants.(Mon groupe préféré, sans aucun doute! ;)...)Je tire ma révérence, et tout mes respects à l'auteur de cet article, ainsi qu'AU groupe Solas, puisse t-il le lire...Une fan inconditionnelle de l'Irlande

dame Louve 30/08/2007 13:06

waouw!!!! su-per-be!! ils sont vraiment excellents!
voilà un achat prochain pour ma discothèque!

Merci à toi!

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Some songs of Billy Ross Japan
    J'avais déjà présenté ce chanteur écossais en 2013, j'avais envie d'y revenir car j'adore sa voix. Pour rappel, Billy Ross avait pris le pseudo de "Japan" pour ne pas être confondu avec l'autre Billy Ross (chanteur du groupe trad. Ossian) et parce qu'il...
  • Arvest
    Arvest (qui signifie spectacle en Breton) est un groupe qui a été formé en 2000. Pourtant cela fait seulement deux ans que je l'ai découvert (honte sur moi !). Je connaissais vaguement le nom mais en regardant par hasard des vidéos sur You tube j'ai vraiment...
  • Quarante ans et plus
    Encore un article nostalgique avec l'évocation des artistes et des vinyles qui m'ont le plus marqué dans les années '70. J'ai ai déjà parlé à de nombreuses reprises mais j'avais 15 ans quand j'ai entendu Alan Stivell pour la première fois en 1972. A l'époque,...
  • Le Chapman stick
    Cette fois un article qui n'a rien à voir avec le celtique avec la présentation d'un instrument assez particulier. Membre de la famille des guitares, le Chapman stick a été créé en 1969 par Emmett Chapman et commercialisé à partir de 1974. C''est un instrument...
  • Julien Jaffrès
    Cette fois un article qui touche à la fois la Bretagne et la Belgique avec Julien Jaffrès un jeune guitariste très talentueux. En 1973, son père Gérard Jaffrès qui est un musicien Breton originaire de Saint-Pol-de-Léon vient s'installer en Belgique en...
  • John Carty
    John Carty est né à Londres et est issu d'une famille de musiciens. Son père John P.Carty était flûtiste, violoniste et joueur de banjo membre du Glenside Ceili Band de Londres dans les années '60. Dès son plus jeune âge, John Carty apprend à jouer des...
  • Niamh Ni Charra
    Née à Killarney dans le Conté de Kerry, Niamh Ni Charra a commencé à faire de la musique à l'âge de quatre ans. Elle a été fortement influencée par le style musical de sa région appelé "Sliabh Luachra", style très énergique fait de polkas et de slides....
  • Gerry O' Beirne
    Cette fois présentation d'un chanteur et guitariste irlandais que je connais depuis longtemps puisque son nom figure sur de nombreuses pochettes de cd. Gerry O' Beirne a en effet collaboré avec beaucoup d'artistes qui font partie de mes préférés, j'ai...
  • Arnaud Choutet
    Une fois n'est pas coutume, un article à propos de littérature puisque Arnaud Choutet est un écrivain mais qui publie des livres à propos de musique folk. Il m'avait contacté il y a deux ou trois ans via ce blog de musique celtique, nous avions échangés...
  • Capernaum
    Dans deux articles précédents, j'avais déjà eu l'occasion de présenter plusieurs versions d'une même chanson. Des comparaisons qui permettent à la fois de mesurer la richesse de certaines chansons traditionnelles et d'apprécier l'imagination et le ressenti...