Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2007 6 25 /08 /août /2007 14:07

Haut de gamme


Je connaissais un peu Seamus Egan pour l’avoir entendu sur des disques de Robbbie O’Connell.

J’étais donc curieux en trouvant « When Juniper Sleeps » chez le disquaire de découvrir ce musicien.

Je pensais que Seamus jouait seulement des whistles et de l’uilleann pipe.

J’ai découvert un gars surdoué pratiquant huit instruments !

Seamus Egan est principalement connu comme flûtiste (flûte traversière en bois) et comme joueur de banjo.

Mais il faut aussi ajouter la mandoline, le bodhran et la guitare acoustique.


Un musicien complet donc qui avait commencé à jouer dès l’âge de sept ans.

Né à Philadelphie en 1969, il retourne vivre en Irlande avec ses parents à l’âge de cinq ans.

Sa passion pour la musique irlandaise va naître en écoutant jouer le flûtiste Matt Molloy (Bothy Band, Planxty, Chieftains).


Très vite, Seamus va vouloir pratiquer la musique traditionnelle va prendre des cours auprès de Martin Donoghue.

Très doué, le jeune Seamus va rapidement devenir champion d’Irlande dans deux disciplines :  le whistle et la flûte.

Plus tard, il remportera également des compétitions de banjo et de mandoline.


En 1980, il retourne vivre aux États- Unis et fait la connaissance de Mick Moloney auprès duquel il va encore parfaire sa formation musicale.


En 1985, Seamus Egan sort son premier album solo « Traditional Music of Ireland » dans lequel il joue de six instruments. 

Son deuxième album « Live in America » sera la fruit d’une collaboration avec Eileen Ivers, Liz Carroll, Jerry O’Sullivan…

Seamus Egan rejoindra également « The Green Fields of America » avec Mick Moloney, Jimmy Jeane, Robbie O’Connell.

Puis il formera à New York le groupe “The Chanting House » avec Eileen Ivers, John Doyle et la chanteuse Suzan Mckeown.


Etape importante en 1993 quand il enregistre le disque « Three Way Street » avec Mick Moloney et Eugene O’Donnell.

Plus qu’un trio, ce groupe représente trois générations de musiciens irlandais ayant migré vers les U.S.A.

Le violoniste Eugene O’Donnell étant le plus ancien des trois.


Entre temps, Seamus Egan compose également la musique du film «The Brothers McMullen » d’Edward Burns. Ce film raconte la vie de trois jeunes américains qui retournent vivre en Irlande après le décès de leur mère.


En 1996, Seamus sort son troisième album solo « When Juniper Sleeps ».

Dans ce cd, il a voulu mélanger des instruments acoustiques avec des instruments électriques.

Il nous livre une série de compositions personnelles assorties de morceaux traditionnels.

Un disque ayant également certaines colorations rock et jazz.


Pas moins de 11 musiciens participent à cet enregistrement.

On trouve donc Seamus Egan à la flûte, whistle, low whistle, uilleann pipe, bodhran, guitare acoustique, banjo tenor.

Mais aussi Michael Aharon, un autre phénomène multi-instrumentiste qui joue des claviers, du piano, de l’orgue Hammond, de la basse, des guitares électrique et acoustique, des percussions et du violoncelle !

Et avec eux, le percussionniste John Anthony, les guitaristes John Doyle et Zan McLeod, la violoniste Winifred Horan, l’accordéoniste John Williams, les bassistes Chico Huff et Lindsay Horner, les batteurs Daryl Burges , Steve Holloway et Ron Crawford.

Tout ce beau monde qui au gré des morceaux vient ajouter sa touche personnelle.


Avec une telle équipe il y avait moyen de réussir quelque chose d’impressionnant.

Et, de fait, ce cd est de très haut niveau.

Pour moi, quatre titres sont tout bonnement extraordinaires.

1)  « Weep not for the Memories » :

Sur un rythme de slow, cette très belle composition interprétée au low whistle est superbement accompagnée par l’orgue Hammond de Michael Aharon et les basses de Chico Huff.

Un morceau plein de rêveries et d’espoir.


2)  « The Czar of Munster » :

Petite variante orthographique pour The star of Munster, ce traditionnel irlandais est magnifiquement joué au banjo par Seamus.

Un reel endiablé avec le très efficace soutien des basses, batterie, fiddle, guitare et claviers.



3)  « Farewell to Glasgow » :

Un autre classique de la tradition irlandaise.

Seamus  y joue de la flûte grave et émouvante en dialoguant avec l’accordéon de John Williams.

Winifred Horan et John Doyle jouent également sur ce titre (une préfiguration du groupe Solas ?).


4)  « Masons Apron/ My Love is in America » :

Deux reels très répandus dans le répertoire irlandais et écossais.

C’est dans ce disque que Seamus Egan se fait connaître en tant que guitariste.

Et quel guitariste également !

Seamus Egan a choisi une guitare avec des cordes en nylon.

Une pure merveille de sonorité.

A côté de lui, la guitare de John Doyle, sobre mais terriblement efficace.

Et puis les autres derrière avec les piano, batterie et basses pour rythmer ce titre de façon incroyable.

Le sommet du disque assurément.

Seamus atteint un tel degré de virtuosité, adoptant certaines techniques du banjo.

Il y a de telles variations une telle rythmique dans ce titre qu’on en reste sans voix.

Et qu’on envie de l’écouter et de le ré-écouter sans cesse.

Un de mes morceaux celtiques préférés !




Partager cet article

Repost 0
Published by Rakaniac - dans Musique Irlandaise
commenter cet article

commentaires

cannelle56 30/03/2009 08:42

j'ai pris note et je vais prendre le temps d'aller l' ecouter car je ne connaisssais pas du tout , merci à toi doncbises

pastelle 08/06/2007 02:21

Bonjour je suis aussi une fan de musique celtic le probleme c'est que j'ai un preferance pour la musique traditionnel reel à la flûte irlandaise lol ( je sais c'est tres precis :) ) En feite j'aimerai savoir si tu à des music celte de flûtiste irlandaise. Si oui tu pourrais me contacté  stp !!

Alex 04/06/2007 19:39

salut,
Je viens de découvrir ce blog et il est super. J'aime beaucoup. J'ai crée un forum sur la musique irlandaise il y a peu de temps. Ca va de la musique celtique à la musique contemporaine. Passe y faire un tour si tu veux. Et si tu veux nous faire partager ta passion et tes connaissances, tu es le bienvenu.
A +

Julie 01/06/2007 01:55

ah tiens, mon père m' a fait écouter des trucs de lui, j'ai beaucoup aimé!Pour faire suite à ton comm de tout à l'heure, je voulais juste te dire que j'ai publié ce soir un conte en expérimentant l'idée que j'avais soulevée dans la réponse à bouclette sauvage, dans le comm juste avant le tien: il y a le version origiale écrite mais surtout la version enregistrée, par moi en plus ;)Bises.

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Niamh Ni Charra
    Née à Killarney dans le Conté de Kerry, Niamh Ni Charra a commencé à faire de la musique à l'âge de quatre ans. Elle a été fortement influencée par le style musical de sa région appelé "Sliabh Luachra", style très énergique fait de polkas et de slides....
  • Gerry O' Beirne
    Cette fois présentation d'un chanteur et guitariste irlandais que je connais depuis longtemps puisque son nom figure sur de nombreuses pochettes de cd. Gerry O' Beirne a en effet collaboré avec beaucoup d'artistes qui font partie de mes préférés, j'ai...
  • Arnaud Choutet
    Une fois n'est pas coutume, un article à propos de littérature puisque Arnaud Choutet est un écrivain mais qui publie des livres à propos de musique folk. Il m'avait contacté il y a deux ou trois ans via ce blog de musique celtique, nous avions échangés...
  • Capernaum
    Dans deux articles précédents, j'avais déjà eu l'occasion de présenter plusieurs versions d'une même chanson. Des comparaisons qui permettent à la fois de mesurer la richesse de certaines chansons traditionnelles et d'apprécier l'imagination et le ressenti...
  • Damh the Bard
    Une de mes nouvelles découvertes grâce à mon ami Daniel qui habite en France. Damh the Bard (David Smith de son vrai nom) est né en juin 1965 à Redruth dans les Cornouailles anglaises. En 1971, ses parents déménagent dans le Sussex. Dès son plus jeune...
  • Saint Patrick était de retour
    Le 17 mars est une date importante pour des centaines de milliers d'Irlandais et d'Américains qui célèbrent de façon très démonstrative la fête de la Saint Patrick. Musiques, danses, bières à volonté, tenues extravagantes de couleur verte sont des choses...
  • Les années Werneer
    Petit article pour les nostalgiques des années '70 dont je fais partie. Entre 1971 et 1981, René Werneer fut une figure marquante de la musique folk en Bretagne et en France. En découvrant Alan Stivell en 1972, j'avais été marqué par ce violoniste à la...
  • Nathalie Moguérou Brignonen
    Un retour qui fait vraiment plaisir que celui de Nathalie Moguérou (son nom d'épouse) autrefois connue sous le nom de Nathalie Brignonen. Un retour sans en être vraiment un puisque depuis ses débuts (d'abord en amateur) en 1981 Nathalie n'avait jamais...
  • Flash-back vers Nolwen
    Retour vers une chanteuse que j'avais présentée en 2006 au tout début de ce blog. Probablement pas très connue et que l'on a parfois confondue avec Nolwenn Leroy, Nolwen méritait bien un second article sur ce blog. Car il s'agit d'une chanteuse de talent...
  • Loreena McKennitt
    J'avais déjà évoqué cette artiste dans mon article "Celtes que j'aime" en 2013. Voici quelques lignes pour le compléter et finir en beauté cette année 2016. Loreena McKennitt est née en 1957 dans le Manitoba au Canada. Ses parents avaient des origines...