Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 13:30

Frères de harpes


A la fin des années '70, un ami rentré de Perros Guirec m'avait ramené un vinyl du groupe An Triskell : "Kroaz Hent ".
Ce disque fut une belle découverte pour moi.
L'occasion, après Stivell, de découvrir d'autres musiciens qui jouaient de la harpe celtique.
Hervé et Pol Quefféléant frères jumeaux et virtuoses de la harpe n'en étaient pas à leur coup d'essai avec ce disque.
Kroaz Hent (la croisée des chemins) était déjà leur cinquième disque.
Ayant démarré leur carrière à 15 ans, les deux frères de Brest vont écouter une série d'artistes et faire l'apprentissage de nombreux styles musicaux.
En cotoyant les Dubliners, Planxty, Clannad,  Les Chieftains, Alan Stivell, les soeurs Goadec...ils vont se forger toute une série d'expériences celtiques qui enrichiront leur bagage musical.
Plus tard, grâce à René Abjean, ils découvriront la polyphonie galloise ansi que le répertoire classique du harpiste O' Carolan.

En plus de la harpe, Hervé Quefféléant joue aussi de le flûte irlandaise (whistle) et du banjo.
Pol Quefféléant joue également de la guitare acoustique.

Donc des musiciens très talentueux qui au même titre que Kirjuhel, Myrdhin, Marianig Lar'hantec ont emboîté le pas de Stivell pour rendre à la harpe celtique ses lettres de noblesse.
Au passage, une pensée pour Kristen Noguès qui vient de nous quitter et faisait partie de cette génération de pionniers.

En créant le groupe "An Triskell" au début des années '70 les frères Quefféléant vont faire découvrir une musique à la fois subtile et raffinée.
J'ai toujours beaucoup apprécié le mélange de sonorités de leurs harpes cordées nylon ou métal.
An Triskell (symbole celtique ternaire des trois éléments : l'eau, la terre, le feu) deviendra "Triskell" dans les années '80.
Le groupe a toujours gardé une sonorité acoustique ou semi-acoustique.
Une musique de harpes accompagnées de flûte,bombarde, cornemuse, violon, claviers.Avec de temps à autre l'apport d'une guitare électrique, d'une basse ou d'une batterie.

A ce jour, Triskell compte une bonne quinzaine de cd auxquels il faut ajouter une dizaine de participations discographiques pour Pol et Hervé qui ont beaucoup diversifié leurs expériences musicales durant leur carrière.



Trois disques ont d'avantage retenu mon attention.
En 2003, le cd "Telenn Vor" (la harpe de mer) marque leur imprégnation de la mer et de leur ville natale de Brest.
Ce dernières années, Triskell est stabilisé autour de Pol et Hervé, de Patrick Audouin (claviers et guitares) de Mickaël Cozien (cornemuse écossaise).
Des musiciens invités comme Jacky Thomas, Jean-Marc le Sieur, Xavier Lecomte,Céline Destruaut et Ewenn Quefféléant complètent la formation.

Une atmosphère très calme dans ce disque, très mélodieuse aussi.

Avec une série de titres intéressants comme la composition "Telenn Vor" où les harpes se mélangent harmonieusement aux cornemuses et whistles.
Remarquable violon de Xavier Lecomte dans le titre "Carolan's welcome".
"Planxty sweeny" me fait penser à "Give me your hand" un autre titre irlandais.
"Chall ha dichall " (flux et reflux) jolie version mais différente de celle qui était parue en 1976 sous le même titre.
Enfin "Aran" qui est une suite écossaise où se succèdent une berçeuse et un traditionnel des îles Hébrides.Morceau dans lequel le cistre de Jean-Marc le Sieur et le bodhran d'Ewen Queffeleant font merveille.



En 1997, sortie de l'album "Daou".
Un disque très éclectique au niveau de son contenu.
Des morceaux plus rock comme "The black bird", de la poésie comme "Ar men du" du kan à diskan ou même un morceau du folklore Japonais !

Sur ce disque, Hervé,Pol, Mickaël et Patrick sont rejoints par toute une série d'invités.
Entre autre Bernard Quillien le brillant sonneur de bombarde du groupe "Bleizi Ruz". Michel Santangeli (batterie) et jacky Thomas  (basse) qui avaient accompagné Alan Stivell dans  les années '70.  Puis Gweltaz Ar Fur, un chanteur actif lui aussi dans les années '70 et qui maintenant exploite deux librairies "Ar bed Keltiek" à Brest et à Quimper.

Sur une musique de sa composition, Hervé Quefféléant chante "Ar Men Du", un poème de Pierre-Jakez Helias.
les mots irrationnels de ce texte sont très biens mis en valeur par la guitare de Patrick Audouin.
La chorale "Mouez Ar Mor" interprète avec grande maîtrise "Spered Santel" un cantique arrangé par René Abjean.
Une particularité de "Triskell" est d'interpréter de temps en temps un morceau japonais.
On en retrouve quelques-uns répartis au long de leurs albums.
Alain Kervern est le beau-frère de Pol et Hervé. Ce professeur de Japonais a fait découvrir certains rapprochements entre la musique du Japon et la musique celtique.
C'est lui qui chante "Hamabe Nouta".
Autre grand moment de ce cd "Soudard Conlie", chanté en kan ha diskan (chant et déchant) par Hervé et Gweltaz Ar Fur. Une chanson sur l'armée de Bretagne en 1870 dont la mélodie est ensuite reprise par les harpes, guitares, cornemuse et bombarde.
"My Bonnie Moorhen" est une suite écossaise dans laquelle nos deux harpeurs s'en donnent à coeur joie.
"Daou" est un disque vraiment intéressant et varié.



En 1991 parution de l'Albatros Fou".
Réalisé avec le chanteur Gilles Servat ce disque est tout simplement unique !
Gweltaz Ar Fur le qualifie même de "flamboyant" !

En plus des quatre membres du groupe, de nouveau une série de musiciens comme Jean-Christophe Spinosi (violon), Dan Ar Braz (guitares), Patrig Molard (pipes), Bernard Quillien (whistle,bombarde)...qui apportent tout leur talent à ce disque.
A l'exception de deux titres traditionnnels, toutes les musiques de ce cd ont été composées par Pol ou Hervé Quefféléant. Toutes les paroles ont été écrites par Gilles Servat.



Une magnifique collaboration qui a débouché sur une série de chansons remarquables.
Comme "Yawankiz ma bro" ou "La route de Kemper" dans lesquelles le banjo et les guitares ont une sonorité Country.
"Où vont les baisers" est un très beau texte bien mis en valeur par les claviers, le violon et le contrebasse.
On apprécie une fois encore la voix grave de Gilles servat dans "Les joues de Lorient", chanson qui rend hommage au festival Interceltique.
Un autre grand classique est la chanson "Eleanor" que Gilles avait écrite sur la musique d'O'Carolan. La voix de Gilles plus les deux harpes, c'est magique !
Le dernier titre "For Jim McGloughlin" (The foggy dew) rend hommage aux héros de la révolution irlandaise.
Sur un arrangement spécial de Patrick Audouin, Gilles interprète ce chant avec grande maitrise. Gilles Servat a complété le texte avec un couplet personnel qui rend la chanson plus universelle encore.

L'Albatros Fou, un très grand moment de musique Bretonne !


 


Partager cet article

Repost0

commentaires

AL 08/08/2014 11:22

Bonjour,
j'aime beaucoup ce groupe:)
Je possède KROAZ ENT en vinyle que j'ai pu graver sur CD ET DANS PLINN seulement en disque vinyle, j'adore tout simplement et je ne suis pas breton :)

Bonne continuation à votre site, amitiés ;)

Marie 02/04/2011 12:29


Bonjour,

J'ai rencontré un des joueurs de votre groupe il y a une semaine en promenant mon chien, c'est le monsieur de droite sur la première photo, il c'était cassé la clavicule, je tient à lui dire déjà
bonjour et que l'on nous vous attendant au collège de Coat- Mez !!
Eurevoir !
Marie =)


Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est [email protected]
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : [email protected]

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • MoïRa
    A plusieurs reprises j'ai déjà ouvert ce blog à des artistes qui ne sont pas spécifiquement "celtiques". C'est le cas pour la chanteuse MoïRa que l'on pourrait d'avantage classer en chanson française et anglaise mais pas que...car elle touche aussi au...
  • Les albums de ma jeunesse (10) : Ys "Madame La Frontière"
    J'avais déjà présenté ce disque en novembre 2007 mais je ne pouvais pas ne pas le citer en tant qu'album qui a marqué ma jeunesse. Je vais donc en reparler sans pour autant reproduire mon article précédent. Paru en 1976 ce vinyle a énormément tourné sur...
  • Les albums de ma jeunesse (9) : Ossian "Dove Across the Water"
    En 1983 j'étais en vacances en Bretagne. J'ai trouvé ce vinyle chez un disquaire de Lorient. Après les Tannahill Weavers, je découvrais mon deuxième groupe folk écossais. Sur la pochette arrière on voyait les musiciens avec des instruments comme la harpe,...
  • Les albums de ma jeunesse (8) The Tannahill Weavers : The old woman's dance
    En 2018 les Tannahill Weavers ont fêté leurs cinquante ans d'existence en sortant un nouvel album "Orach" dans lequel ils ont invité toute une série d'anciens membres et autres amis musiciens. C'est en effet en 1968 que Roy Gullane (guitare et chant),...
  • Les albums de ma jeunesse (7) Dan Ar Bras "Douar Nevez"
    Né à Quimper en 1949, Daniel Le Bras (rebaptisé Dan Ar Bras par Alan Stivell) enregistre son premier album solo en 1977. A l'époque Dan est déjà très connu comme guitariste en Bretagne. Bien sûr en tant que musicien d'Alan Stivell (de la fin des années...
  • Les albums de ma jeunesse (6) Gwendal : Joe Cant's Reel
    Ce doit être en 1977 que j'ai découvert ce groupe au travers de cet album paru en 1975 qui était déjà leur second opus. Par rapport aux groupes bretons que je connaissais déjà Gwendal était assez différent. En fait, d'une part on avait affaire d'avantage...
  • Les albums de ma jeunesse (5) : Sonerien Du "Feunteun an aod"
    En 1977, un collègue m'avait prêté un vinyle de ce groupe intitulé "Bal Breton n°3" un disque auquel participaient aussi Dan Ar Braz (guitare électrique) et Michel Santangeli (batterie). Je l'avais aussitôt enregistré sur une cassette audio et avais bien...
  • Les albums de ma jeunesse (4) : An Triskell "Kroaz Hent"
    De retour de vacances à Perros-Guirec un ami m'avait ramené ce 33 tours en 1977. C'est ainsi que j'ai découvert ce groupe An Triskell (devenu plus tard Triskell) dont les deux membres fondateurs jouaient de la harpe celtique. Je connaissais l'instrument...
  • Pierre du Québec m'a écrit (Claude Besson)
    Dernier hommage à Claude Besson à travers le témoignage de son ami Pierre du Québec. Claude nous a quitté le 23 mars dernier et j'avais publié un article pour évoquer cela ainsi que la mort de Yann-Fanch Kemener décédé une semaine plus tôt. A ma grande...
  • Les albums de ma jeunesse (3) : Tri Yann "La découverte ou l'ignorance"
    Après Stivell et Malicorne, Tri Yann est le troisième groupe folk que j'ai découvert en 1976 à travers ce 33 tours. "La découverte ou l'ignorance" est déjà le quatrième album des "Trois Jean de Nantes" un groupe formé en 1969. En Belgique il n'était pas...