Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 00:01

Comme annoncé il y a peu, les Tannahill Weavers se sont produits à Dison ce vendredi 26 novembre dernier.

Un évènement pour moi car c'est la première fois que j'avais l'occasion d'applaudir ce groupe qui est

mon préféré en musique écossaise.

 

Les Tannahill Weavers, je les ai découvert en 1978.

Je me souviens très bien qu'à l'époque j'étais un étudiant de 21 ans.

En pleine session d'examens, je me revois encore avec mon costume bleu ciel, rentrant à Verviers en faisant un détour par le disquaire du coin.

Au milieu des disques de musique classique il y avait là une pochette amusante avec une vieille dame en train de danser entourée de musiciens.

"The old woman's dance" tel était le titre de ce 33 tours et le nom du groupe : The Tannahill Weavers".

secours 1913

                                    Alan MacLeod-Hudson Swan- Roy Gullane- Phil Smilie-Mike Ward                                       


J'ai directement acheté ce vinyle, très curieux de découvrir cette musique écossaise dont je ne connaissais rien excepté quelques titres d'Alan Stivell.

Directement, j'ai été séduit par ces voix magnifiques et ces instrumentaux super-rythmés.

Je ne comprenais pas grand chose aux paroles mais ces chansons étaient tellenent entraînantes que je les chantais en même temps que le disque.

Pas étonnant donc que j'aie voulu renouveler ce plaisir en essayant de me procurer tous leurs disques.

En Belgique à l'époque, ce n'était pas toujours évident de les trouver mais mes voyages en Bretagne, mes commandes aux U.S.A. et l'apparition des magasins FNAC dans les années '80 m'ont permis de n'en manquer aucun.

Un disque des Tannahill, c'est un plaisir sans cesse renouvelé car ils n'ont guère changé de style depuis 1976 (mis à part leur album "Passage" un peu plus électrique) mais pourquoi changer quand on est excellent, quand on est au sommet ?

J'espère pouvoir encore acheter de nombreux disques des "Tannies".


C'est en effet en 1976 que Roy Gullane (guitare et chant), Phil Smilie (flûtes), Hudson Swan (bouzouki) et Dougie Mac Lean (fiddle,mandoline) fondent le groupe en s'inspirant du nom de Robert Tannahill un poète écossais du 18 ème siècle auteur de nombreux textes et chansons.

 

secours 1900

Dougie MacLean -Phil Smilie-Roy Gullane-Hudson Swan

 

 

Leur premier disque "Ar ye sleeping Maggie" sortira la même année.

 

Les Tannahill Weavers vont rapidement connaître le succès.

D'abord en Ecosse puis dans le reste de l'Europe et aux U.S.A.

C'est à partir du deuxième album qu'ils vont incorporer la cornemuse dans leurs enregistrements lorsque le jeune sonneur Alan Macleod rejoint le groupe.

Un peu plus tard, d'autres groupes comme "Ossian" ou le "Battlefield Band" feront de même, prouvant que la grande cornemuse pouvait être utilisée en dehors des pipe-bands.

Depuis 1976, une série de musiciens sont devenus membres puis ont quitté les "Tannies" mais ils ont toujours gardé la même ligne musicale.

Pour mon plus grand plaisir d'ailleurs.

je parlais de chansons très rythmées mais il y a aussi les ballades et les chansons plus calmes dont les musiques sont particulièrement mélodieuses.

Il y a aussi des titres chantés à capella à quatre ou cinq voix avec des arrangements très poussés qui me font dire que les Tannahill sont sûrement un des meilleurs groupes celtes au niveau vocal.

Et au niveau instrumental, ils assurent très bien également.

 

En 2007, les Tannies ont sorti leur quinzième album (Live & in Session) qui a été enregistré en partie en public et en partie en studio.

Des reprises en concert et aussi sept nouveaux titres.

Une fois de plus un excellent cd que je conseille à tous les amateurs de bonne musique écossaise.

 

secours 19211

         John Martin- Roy Gullane- Phil Smilie- Les Wilson- Colin Melville

 

 

 

Et puisque je parle de "live", il serait peut-être temps d'en venir au concert de Dison.

Trente deux ans après avoir acheté "The old woman's dance" j'allais enfin voir les Tannahill Weavers !

 

Leslie Wilson (chant et bouzouki) a malheureusement quitté le groupe mais Roy Gullane, Phil Smilie, John Martin et Colin Melville sont bien là devant nous.

Inutile de dire que j'ai été ému en voyant "en vrai" des idoles de ma jeunesse.

Roy et Phil sont là depuis le début, tandis que je connaissais aussi John Martin qui fut d'abord membre du groupe "Ossian".

La petite salle du centre culturel est pleine comme un oeuf et les organisateurs ont même dû refuser du monde.

D'emblée Roy Gullane se montre très chaleureux avec le public.

Il présente les titres avec beaucoup d'humour et nous invite à participer.

John Martin est un brillant violoniste.

Une valeur sûre qui arpente les scènes d'Europe et du monde depuis 1976.

Son jeu est d'avantage marqué par les coups d'archets bien dans le style de ce qui se pratique en Ecosse. John est aussi choriste dans la plupart des chansons.

Phil Smilie est un terrible flûtiste. La flûte traversière en bois et aussi les whistles n'ont plus de secrets pour lui. Phil est aussi un fameux joueur de bodhran. C'est fou le rythme qui se dégage de son "tambourin".

En plus, Phil Smilie est un choriste très doué qui ose beaucoup de choses avec sa voix haut perchée.

Il est pour beaucoup dans la qualité des harmonies vocales.

Colin Melville est le petit jeune de la bande. Après Alan Macleod, plusieurs "pipers" ses sont succédés au sein du groupe.

Colin Melville est un très bon musicien. Il alterne la grande cornemuse avec le small pipe (qui est une petite cornemuse à soufflet) et ausssi les whistles. Parfois, il enchaîne les trois instruments dans un même morceau !

Et enfin Roy Gullane qui est vraiment l'âme des Tannies.

J'ai toujours adoré sa voix grave et prenante.

A la guitare, il se charge de toute la rythmique (depuis le départ de Les Wilson) et il a du mérite car il doit équilibrer les accompagnements par rapport aux trois solistes.

Pour qu'il y aie une bonne "balance" entre les notes basses et les notes aïgues du fiddle, de la flûte et de la cornemuse.

Roy accomplit cette tâche avec enthousiasme et conviction, un musicien très complet !

 

Au programme, des titres choisis ça et là dans l'ensemble de leurs albums.

Les Tannies ont une préférence pour les gigues ( comme "The geese in the Bog , The Athole Highlanders...) qu'ils maîtrisent à la perfection.

Des chansons plus mélodieuses les unes que les autres (Are ye sleeping Maggie, Jamie Raeburn's Farewell...)

Ce soir là, un public de tous âges fut très vite conquis par la qualité musicale et le dynamisme des Tannahill Weavers.

Y compris des gens qui ne connaissaient pas une note de leur répertoire et qui tombèrent de suite sous le charme.

Un public en symbiose totale avec le groupe.

Participant aux instrumentaux en tapant des mains et aux chansons en répétant les phrases apprises par Roy Gullane.

Comme dans " The Plooboy Laddies"

Doon in yonder den there's a plooboy lad
An' summers day he'll be a' my ane
Chorus:
   And sing laddie aye, and sing laddie oh
   The plooboy laddies are a' the go...

 

ou dans "The final Trawl"

...Now it's three lang years since we made her pay
   Heave away my laddie o
   And the owners say that she's had her day
   And sing haul away my laddie o...


 

Instrumentaux décoiffants, chansons prenantes, tout était au rendez vous pour un inoubliable concert.

Vraiment j'ai été comblé.

Après une série de rappels, il fallu bien prendre congé des Tannies.

A regret car l'assemblée aurait volontiers signé pour une troisième partie...

Mais ce sera pour une autre fois.

 

A la fin du spectacle, j'ai pu m'entretenir quelques instants avec Roy Gullane et le féliciter pour toute sa carrière.

Roy est vraiment quelqu'un de très sympathique et de très gentil.

En fait quelqu'un qui aura marqué ma jeunesse et qui m'enchante toujours...un certain nombre

d' années plus tard.

Tannahill Weavers

Grand merci à vous les Tannies !

Revenez quand vous voulez.

Merci aussi à Paul et aux autres organisateurs d'avoir fait venir ce super-groupe écossais. 

 

 

Tannahill Weavers  

 

Pour voir toute la discographie et lire toutes les paroles : link

(un site très bien fait)   

 

  Oh, are ye sleepin' Maggie
  Oh, and are ye sleepin' Maggie
  Let me in for loud the linn 
  Is howlin' ower the warlock Craigie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Rakaniac - dans Musique Écossaise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Arnaud Choutet
    Une fois n'est pas coutume, un article à propos de littérature puisque Arnaud Choutet est un écrivain mais qui publie des livres à propos de musique folk. Il m'avait contacté il y a deux ou trois ans via ce blog de musique celtique, nous avions échangés...
  • Capernaum
    Dans deux articles précédents, j'avais déjà eu l'occasion de présenter plusieurs versions d'une même chanson. Des comparaisons qui permettent à la fois de mesurer la richesse de certaines chansons traditionnelles et d'apprécier l'imagination et le ressenti...
  • Damh the Bard
    Une de mes nouvelles découvertes grâce à mon ami Daniel qui habite en France. Damh the Bard (David Smith de son vrai nom) est né en juin 1965 à Redruth dans les Cornouailles anglaises. En 1971, ses parents déménagent dans le Sussex. Dès son plus jeune...
  • Saint Patrick était de retour
    Le 17 mars est une date importante pour des centaines de milliers d'Irlandais et d'Américains qui célèbrent de façon très démonstrative la fête de la Saint Patrick. Musiques, danses, bières à volonté, tenues extravagantes de couleur verte sont des choses...
  • Les années Werneer
    Petit article pour les nostalgiques des années '70 dont je fais partie. Entre 1971 et 1981, René Werneer fut une figure marquante de la musique folk en Bretagne et en France. En découvrant Alan Stivell en 1972, j'avais été marqué par ce violoniste à la...
  • Nathalie Moguérou Brignonen
    Un retour qui fait vraiment plaisir que celui de Nathalie Moguérou (son nom d'épouse) autrefois connue sous le nom de Nathalie Brignonen. Un retour sans en être vraiment un puisque depuis ses débuts (d'abord en amateur) en 1981 Nathalie n'avait jamais...
  • Flash-back vers Nolwen
    Retour vers une chanteuse que j'avais présentée en 2006 au tout début de ce blog. Probablement pas très connue et que l'on a parfois confondue avec Nolwenn Leroy, Nolwen méritait bien un second article sur ce blog. Car il s'agit d'une chanteuse de talent...
  • Loreena McKennitt
    J'avais déjà évoqué cette artiste dans mon article "Celtes que j'aime" en 2013. Voici quelques lignes pour le compléter et finir en beauté cette année 2016. Loreena McKennitt est née en 1957 dans le Manitoba au Canada. Ses parents avaient des origines...
  • Claude Besson : Le sens du beau
    Petit détour par Kérouze en Bretagne pour y découvrir "Le sens du beau "le nouveau cd de Claude Besson. C'est en 1983 que j'avais acheté un premier album de Claude Besson durant des vacances en Bretagne et que j'avais apprécié pour la première fois son...
  • Happy Birthday "Musique-Celtique.org"
    Cette photo a une petite histoire. Quand nous sommes allés voir les Cliffs de Moher en 1991, je n'ai pas su les photographier car j'avais le soleil en face. Je me suis alors retourné et j'ai pris ce paysage en face des Cliffs. Dix ans jour pour jour que...