Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 11:17

Il y a peu, j'ai passé en revue la discographie de Claude Besson pour le créer un "best of" imaginaire.

Il y a six cd plus un double ce qui fait donc huit disques dont j'ai sélectionné chaque fois trois titres, ce qui nous fait une compile de 24 morceaux.

Exercice amusant même s'il a fallu faire certains choix.

 

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises du barde de Kérouze dont j'admire la poésie et les talents de musicien.

 

Né en 1948, Claude fait d'abord des études en électronique avant de se sentir de plus en plus attiré par la musique.

A des degrés divers puisque installé dans la balieue Saint Denis à Paris, il ouvre un atelier de lutherie tout en commençant à écrire des chansons et en pratiquant plusieurs instruments de musique (dulcimer, psaltérion, guitare).

C'est donc tout naturellement qu'il est amené à fréquenter puis à se produire au Hootnanny (salle de spectacle où il croise un certain Alan Stivell) et dans d'autres endroits culturels.

C'est en 1972 que Claude est repéré par le producteur Nicolas Péridès qui va lui donner sa chance et lui permettre d'enregistrer ses premiers disques.

Petit à petit, Claude chantera dans des plus grandes salles (Olympia, Bobino) et se rend compte que sa Bretagne natale lui manque beaucoup.

En 1976, il abandonne son métier de luthier pour se consacrer uniquement à la chanson.

Fin des années '70 Claude décide de quitter Paris et retourne s'installer en Bretagne à Kérouze.

 

bessoncd10

 

Etapes Discographiques :

En 1973, il enregistre son premier trente-trois tours de chansons.

En 1974 il sort un premier disque instrumental consacré au dulcimer et au psaltétion.

Ce disque obtient le prix de l'Académie Charles Cros.

Deuxième album de chanson en 1976.

Puis deuxième disque de dulcimer et psaltérion en 1978.

Troisième album de chansons en 1981.

Puis un quatrième "Espérance, espérance" en 1985 toujours produit par Nicolas Péridès.

 

Entre temps, Claude sillonne la Bretagne avec sa guitare et chante dans de nombreuses salles.

Il fait aussi des spectacles privés à la demande.

 

Avec les années '90 s'ouvre l'ère du cd.

"Baladin Baladine" sera son premier disque compact.

Dans la foulée, la maison Péridès édite un "Besson instrumental" qui regroupe 13 titres extraits des deux vinyles consacrés au dulcimer.

Un autre cd "20 chansons" sort en 1995 et regroupe des titres extraits les trois premiers albums.

Réédition aussi en cd du disque "Espérance, espérance".

 

Avec tous ces cd et les suivants, il y a donc moyen de faire une belle compile...

 

 

bessoncd1

 

Claude avait réalisé ce disque avec quelques amis musiciens : Mikael Moasan (fiddle) , Emile Mayousse (cor anglais) , Hamadi Ali (guitare) et Hubert Varron (violoncelle).

On ne peut qu'admirer sa virtuosité à pratiquer ces deux instruments tout au long de ce disque.

Lire aussi : Les sillons de Claude Besson  

J'ai sélectionné "Le pas de la vieille" qui est une sorte d'hanter-dro assez dansant.

Puis "Marie-Orange" qui est un morceau plus calme.

Claude le joue au Dusplinet qui est une variété de dulcimer avec des cordes supplémentaires qui donnent un effet de réverbération.

Mon troisième titre est "La Payse" avec une belle partie jouée par le cor anglais (une sorte de hautbois) qui répond au dulcimer de Claude.

 

 

 

bessoncd5

 

Sur ce disque, j'ai sélectionné trois titres de l'abum chansons N°3 sorti en 1981.

 

En 1983, j'étais en vacances en Bretagne.

Nous étions encore un peu traumatisés par notre voyage en voiture et les difficultés que nous avions eues à traverser le périphérique de Paris.

Je connaissais juste Claude Besson de nom car Jacques Vassal parlait de lui dans son livre sur "La nouvelle chanson Bretonne".

Au cours d'une promenade en voiture, la radio diffusait une chanson en breton qui disait : "Kenavo prison Paris ha ma bro salud deoc'h c'hwi...kenavo périphérique ha ma bro salud deoc'h c'hwi" (au revoir Paris prison et mon pays salut à toi...au revoir périphérique et mon pays salut à toi...).

Le tout sur un air très entraînant chanté en kan ha diskan par Claude et Loïc Le Scouarnec.

J'ai de suite été sous le charme de cette chanson qui non seulement me plaisait mais mettait un peu de baume sur ma frustration par rapport aux embouteillages parisiens.

Quand le présentateur a dit qu'il s'agissait d'une chanson de Claude Besson, j'ai dit à la personne qui m'accompagnait qu'il me fallait absolument ce disque !

Et quelques jours plus tard, je suis entré chez un disquaire pour acheter ce précieux 33 tours.

Rentré en Belgique, j'ai enfin pu l'écouter et j'ai beaucoup apprécié.


Rien que des belles chansons en fait comme "l'Ile de Sein", "Le paysagiste de Saint Denis", "Quel fléau ce fléau"...

J'ai cependant été "scié" par la poésie qui se dégage de "Mon ami Pierre du Québec" un très bel hommage à l'amitié.

lire aussi : Les sillons de Claude Besson

"Kenavo prison Paris" est mon second titre pour les raison évoquées plus haut.

 

 

 

 

Et puis celle qui reste ma préférée chez Claude : "la bienvenue, la malvenue" où les notes de psaltérion soutiennent un magnifique texte sur une vraiment très jolie musique.

lire aussi : Les sillons de Claude Besson

 

 

 

bessoncd4

 

Claude enregistre ce disque en 1985 avec quelques musiciens de studio (batterie, guitare, claviers...).

Mes titres préférés sont : "Les deux arbres à chansons" où Claude regrette deux arbres abattus qui étaient des sources d'inspirations.

Guitare électrique, claviers et basse sont bien présents sur cette chanson.

Ensuite "Espérance, espérance" qui est plus contestataire et dont j'aime particulièrement la musique.

 

 

 

 

Enfin, j'aime bien aussi "La malchance" pour le son de la guitare électrique mêlé à celui du banjo.

Pourquoi la malchance s'est-elle arrêtée dans sa maison ?

 

"...Mais pourquoi nous, pourquoi nous deux

    Si vous cherchez des gens heureux

    Regardez donc autour de vous

    Vous trouverez pire que nous..."

 

 

 

bessoncd9.pg

 

Enregistré en 1993, "Baladin, baladine" est donc le premier disque version cd de Claude.

Je pense bien qu'il n'a pas d'accompagnateur sur ce disque mais qu'il se charge lui même de tous les instruments (guitare, dulcimer, psaltétion, claviers...).

 

"Mon inspecteur des impôts" est parmi mes préférées.

Cette chanson à propos du rêve d'un échange de confidences avec son inspecteur des impôts.

J'aime bien les claviers sur ce titre.

 

Un peu dans le style de Georges Brassens, "Chanson pour Jean-Marie Koltès" est aussi une chanson que j'aime beaucoup.

 

 

 

 

Enfin, "Les deux quais" qui narre sa nostalgie par rapport aux années vécues au bord de la Seine.

"...une larme qui coule, coule,coule

    une larme qui saoule, saoule, saoule

    comme saoule la foule

    comme la musique saoule

   c'était le temps des Babas-cool..."

 

 

bessoncd6

 

 

En 2004, Claude décide de ré-enregistrer chez lui ses premières chansons.

"Made in Kérouze" est donc un double cd de 35 chansons interprétées par Claude qui se charge de tous les instruments et des arrangements musicaux.

 

Bien entendu, j'ai choisi "Kérouze" à la fois pour ses paroles et pour la qualité de l'interprétation de Claude dans ce titre.

Amertume de Claude par rapport aux buldozers qui ont bien abîmé les paysages de sa région au nom d'un obscur "aménagement" du territoire.

"...des machines ont déraciné nos boccages

     ont trouvé trop beau notre paradis.

     A Kérouze, on a fait le grand nettoyage

    Vois Kérouze et vois le destin du pays..."

 

 

 

"Menez Du"  (montagnes noires) est ma deuxième chanson. A propos du labeur des ouvriers qui travaillent l'ardoise.

"...entends-tu Menez Du, entends-tu

    pleurer sous les ardoises du Toul-Du ? "

 

J'aime beaucoup aussi "N'oubliez pas l'Armor" une chanson à propos de ceux qui quittent la Bretagne en espérant trouver mieux allieurs.

"O vous qui laissez le pays, n'oubliez pas l'Armor".

A noter que Claude chante le dernier refrain en Breton ce qui est assez rare.

 

Sur le deuxième cd, j'ai choisi "Damdidalididam" qui est en fait une nouvelle version des "Prisons de Nantes" à la mode contemporaine.

Excellent jeu de dulcimer dans cette chanson.

 

"le Chiffonier", dans un style d'andro-hanter dro est assez dansant avec un rythme bien marqué par la guitare et les percussions.

 

Retour à la poésie avec "Je te donne le droit" où j'aime beaucoup le jeu de la guitare acoustique.

"...je te donne le droit

    d'entrer dans ma maison

    je te donne mon toit

    je te donne mon nom

    je te donne mon toit

    entre dans mes chansons..."

 

 

 

bessoncd2

 

Cette fois une toute nouvelle création en 2009 avec le cd "Arbres".

Déjà évoquée dans "Les deux arbres à chansons" Claude Besson nous fait partager sa passion pour les arbres.

Plus jeune, Claude adorait grimper aux arbres et regarder le paysage du haut de leurs branches.

Les arbres étaient son refuge et agissaient comme ses confidents.

Il avait toujours du mal à admettre qu'on les abatte pour l'une ou l'autre mauvaise raison.

Seule alors pouvait le consoler l'idée que de ces arbres on allait faire du bois qui servirait à fabriquer des charpentes ou...des instruments de musique.

 

J'ai choisi "Arbres je vous aime" , un titre où j'aime bien les guitares.

Et "Arbres mes vieux copains" sur un texte de Patrick Carel qui dénonce l'urbanisation.

"...et l'urbanisation, phénomène bizarre, a mis l'arbre à la ville et les maisons aux champs..."

 

Enfin "L"eau" où Claude parle des catastrophes naturelles causées par l'eau.

Cette chanson est un petit bijou.

Une magnifique musique avec de très bonnes guitares acoustiques et des claviers bien dosés.

Claude chante ce texte avec une voix plus grave, de très jolies descriptions.

Ma chanson préférée du disque, du grand art.

Lire aussi : Auprès de son arbre (Claude Besson)

 

 

 

bessoncd7

 

En 2011, "Claude Besson chante Georges Brassens" est l'aboutissement d'un vieux rêve.

Car Claude n'a jamais caché son admiration pour le grand Georges.

Il y a d'ailleurs des similitudes entre sa manière d'écrire et celle de Brassens.

D'autres que moi l'avaient également baptisé le "Brassens de Bretagne".

 

Cet album est vraiment tout en finesse et Claude a soigné les accompagnements de guitares.

Créant une portée musicale sur laquelle viennent se poser sa voix et les mots de Brassens.

 

Ici bien sûr mes choix sont en partie guidés par mes préférences par rapport aux chansons de Brassens.

 

J'ai choisi "La non demande en mariage"

"...j'ai l'honneur de ne pas te demander ta main...

 

Puis "Mourir pour des idées" où Brassens a beaucoup d'humour.

"...mourir pour des idées, l'idée est excellente,

    moi j'ai failli mourir de ne pas l'avoir eue...

  ... mourir pour des idées, d'accord mais de mort lente

     d'accord mais de mort lente..."

 

Et aussi "Le testament"

"...pour me rendre au cimetière

    j'ferai la tombe buissonnière...

 

Lire aussi :  Le Besson nouveau est arrivé

 

Merci à toi Georges et bravo à Claude pour ton interprétation !

 

bessoncd8

 

Voici donc 24 titres pour faire un très beau "best of" de notre ami Claude Besson.

 

 

Pour commander ses cd : link

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est [email protected]
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : [email protected]

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Gabriel Yacoub, autres chansons
    La grande majorité des amateurs de folk de l'Europe de l'Ouest connaissent Gabriel Yacoub depuis très longtemps. Ancien musicien d'Alan Stivell, fondateur du groupe Malicorne, carrière en solo, Gabriel est actif dans la musique depuis 1969. Né à Paris...
  • Lasairfhiona Ni Chonaola
    J'ai ré-écouté il y a peu ce cd "An Raicin Alainn" que j'avais autrefois emprunté à la médiathèque. J'avais envie de revenir sur cette chanteuse dont j'avais apprécié l'authenticité à l'époque. Lasairfhiona Ni Chonaola est originaire des îles d'Aran au...
  • MoïRa
    A plusieurs reprises j'ai déjà ouvert ce blog à des artistes qui ne sont pas spécifiquement "celtiques". C'est le cas pour la chanteuse MoïRa que l'on pourrait d'avantage classer en chanson française et anglaise mais pas que...car elle touche aussi au...
  • Les albums de ma jeunesse (10) : Ys "Madame La Frontière"
    J'avais déjà présenté ce disque en novembre 2007 mais je ne pouvais pas ne pas le citer en tant qu'album qui a marqué ma jeunesse. Je vais donc en reparler sans pour autant reproduire mon article précédent. Paru en 1976 ce vinyle a énormément tourné sur...
  • Les albums de ma jeunesse (9) : Ossian "Dove Across the Water"
    En 1983 j'étais en vacances en Bretagne. J'ai trouvé ce vinyle chez un disquaire de Lorient. Après les Tannahill Weavers, je découvrais mon deuxième groupe folk écossais. Sur la pochette arrière on voyait les musiciens avec des instruments comme la harpe,...
  • Les albums de ma jeunesse (8) The Tannahill Weavers : The old woman's dance
    En 2018 les Tannahill Weavers ont fêté leurs cinquante ans d'existence en sortant un nouvel album "Orach" dans lequel ils ont invité toute une série d'anciens membres et autres amis musiciens. C'est en effet en 1968 que Roy Gullane (guitare et chant),...
  • Les albums de ma jeunesse (7) Dan Ar Bras "Douar Nevez"
    Né à Quimper en 1949, Daniel Le Bras (rebaptisé Dan Ar Bras par Alan Stivell) enregistre son premier album solo en 1977. A l'époque Dan est déjà très connu comme guitariste en Bretagne. Bien sûr en tant que musicien d'Alan Stivell (de la fin des années...
  • Les albums de ma jeunesse (6) Gwendal : Joe Cant's Reel
    Ce doit être en 1977 que j'ai découvert ce groupe au travers de cet album paru en 1975 qui était déjà leur second opus. Par rapport aux groupes bretons que je connaissais déjà Gwendal était assez différent. En fait, d'une part on avait affaire d'avantage...
  • Les albums de ma jeunesse (5) : Sonerien Du "Feunteun an aod"
    En 1977, un collègue m'avait prêté un vinyle de ce groupe intitulé "Bal Breton n°3" un disque auquel participaient aussi Dan Ar Braz (guitare électrique) et Michel Santangeli (batterie). Je l'avais aussitôt enregistré sur une cassette audio et avais bien...
  • Les albums de ma jeunesse (4) : An Triskell "Kroaz Hent"
    De retour de vacances à Perros-Guirec un ami m'avait ramené ce 33 tours en 1977. C'est ainsi que j'ai découvert ce groupe An Triskell (devenu plus tard Triskell) dont les deux membres fondateurs jouaient de la harpe celtique. Je connaissais l'instrument...