Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 09:07

Rakaniac : Bien le bonjour cher Jean-François.

JF : Bonjour cher ami, content de te revoir sur ce site.

Rakaniac : mais j'avais hâte de reprendre notre conversation à propos de notre passion commune.

JF : avec plaisir.

Rakaniac : que s'est-il passé après la première vague des années '70 ?

JF : il y a eu les années '80.

Rakaniac : mais encore ?

JF : ici, je pense qu'il faut élargir le débat aux autres "pays celtiques" , également scinder en plusieurs parties et revenir plus en arrière pour certaines régions.

Rakaniac : tout un programme.

JF : je reste encore un peu en Bretagne pour les années '80.

Il y a eu une grosse acalmie comme si le celtique en France et en Europe de l'Ouest était un peu passé de mode.

Les artistes Bretons faisaient encore des disques mais ceux-ci étaient moins diffusés sur les radios, on organisait moins de concerts, il y avait moins de festou-noz.

 

Rakaniac : Et ailleurs ?

JF : tout d'abord, il faut préciser que dans n'importe qu'elle région celtique ou non, la transmission orale fut au départ le principal mode d'apprentissage dans les civilisations anciennes.

Rakaniac : oui, ce que tu expliquais pour la Bretagne dans ton article précédent est bien sûr valable pour l'Ecosse, l'Irlande ou la Galice.

 

hier2

 

 

JF : En effet et je tiens aussi à préciser un chose.

Comme tu le sais, ce blog ne parle pas de politique et reste uniquement centré sur la musique.

Il me parait cependant logique de situer certains contextes historiques.

 

Tout d'abord en Galice (ouest de l'Espagne), le nationalisme galicien démarre en 1916 avec les "Confréries de la langue" qui revendique le monolinguisme.

En 1931, création du parti Galléguiste qui exprime les premières idées d'automomie de la Galice par rapport à l'Espagne.

Le nationalisme galicien qui défend à la fois la langue et la culture galicienne.

N.B. le Galicien est une langue aux origines latines.

En effet, les langues celtes on disparu en Espagne depuis le 6 ème siècle

Après le décès de Franco en 1975, La Galice obtient un statut d'autonomie et devient comme la Catalogne et le Pays Basque une nationalité historique.

Il y a à présent un parlement galicien.

 

Au niveau musical, le Festival Interceltique de Lorient est le premier à accueillir des artistes de Galice en Bretagne.

Bon nombre de musiques traditionnelles étaient d'abord jouées par des tambours et des gaitas (cornemuse de Galice).

Depuis le début des années '70 de nombreux chanteurs et musiciens vont se faire connaître par les amateurs de musique celte.

Carlos Nunez (flûtes et cornemuse) est le plus célèbre d'entre-eux.

Carlos est un surdoué qui a très bien intégré cette notion d'inter-celtisme en musique celtique.

En plus de sa carrière solo, il sera d'abord membre des Chieftains avant de faire partie de l'Héritage des Celtes.

Depuis, Carlos Nunez est resté ami avec Dan Ar Braz avec qui il fait encore des concerts de temps en temps.

 

Derrière lui, Susana Seivane (cornemuse), Pancho Alvarez (bouzouki), Xosé Manuel Budino, les groupes Milladoiro, Treixadura, Matto Congrio, Luar na Lubre sont parmi les interprètes les plus connus.

 

 

 

 

 

 

La principauté des Asturies est une communauté autonome dont la capitale est Oviédo.

Ce statut est obtenu après des siècles d'histoire et de situations diverses (invasions des Wisigoths, invasions musulmanes, Royaume des Asturies, royaume de Leon).

Musicalement, c'est également au F.I.L. que l'on va découvrir la musique des Asturies.

Tout comme en Galice, leur musiques et danses traditionnelles étaient d'abord jouées sur des tambours et des gaitas.

Parmi les artistes asturiens les plus connus il y a bien sûr José Angel Hévia (cornemuse), Llan de Cubbel, Llariegu, Herbarmora et Hector Braga.

 

 

 

la langue cornique avait complètement disparu en Cornouailles au 19 ème siècle.

Depuis le 20 ème siècle on s'efforce de la faire revivre dans des écoles primaires et secondaires ainsi que dans des cours pour adultes.

Langue brittonique, le Cornique est encore plus proche du Breton que ne l'est le Gallois.

Les Cornouailles sont un comté d'Angleterre.

Depuis peu, ils ont reçu le statut de "minorité nationale".

Au niveau musical, je dois bien avouer ne connaître que la chanteuse Brenda Wooton que l'on avait surnommé "la Grande Cornouaillaise".

Née en 1928 au Pays de Galles et décédée en 1994.

Poussée par des amis qui admiraient sa manière de chanter, elle démarre seulement sa carrière à l'âge de 48 ans.

Invitée régulièrement au F.I.L., Brenda avait une voix à la fois aîgue et puissante qui lui permettait de se sentir aussi à l'aise avec un grand orchestre ou avec simplement son fils à la guitare.

 

 

Rakaniac : Et qu'en est-il du Pays de Galles ?

JF : Le Pays de Galles est une principauté Anglaise depuis le 13 ème siècle.

Depuis 1999, la principauté a des institutions spécifiques au sein du Royaume Uni (assemblée nationale, gouvernement local).

Le Gallois toujours parlé par 20% de la population est la seconde langue nationale.

Côté musique, le Pays de Galles est principalement réputé pour ses Choeurs qui sont de très grande qualité.

A côté de cela, une série d'artistes comme Julie Murphy, Elaine Morgan (Héritage des Celtes), Ar Log, Calenig perpétuent la tradition musicale et font de nouvelles compositions.

Il faut bien avouer cependant, que ces musiciens sont beaucoup moins connus que leurs homologues Bretons, Irlandais ou Ecossais.

 

 

 

 

 

 

L'île de Man est située dans la mer d'Irlande à égale distance de l'Angleterre, de l'Ecosse et de l'Irlande.

Elle ne fait pas partie du Royaume-Uni ni de l'Union Européenne mais dépend de la couronne Britanique.

Son gouvernement autonome décrète les lois et gère le budget.

Sur l'île de Man on parle l'Anglais et le Mannois (ou Manxois) qui est une forme du Gaélique.

L'île de Man fait partie des huit nations celtes reconnues par le congrès celtique.

 

Maurice, Robin et Barry Gibb (les Bee Gees) sont nés sur l'île de Man mais on ne peut bien sûr pas les citer en tant que groupe celtique.

Il doit bien y avoir quelques artistes là-bas mais j'avoue n'en connaître aucun.

 

 

 

Rakaniac : et l'Irlande et l'Ecosse, tu n'en as pas encore parlé.

JF : j'y arrive et cette matière est vaste.

Tellement vaste même que je préfère me limiter aux années '60 puis au folk revival à partir des années '70.

 

A noter que la période du folk revival avait démarré également en Angleterre quand des groupes comme Fairport Convention avaient décidé d'ajouter un violoniste (Dave Swarbrick) à une formation rock (batterie, basse, guitare électrique).

D'autres groupes comme Steeleye Span, Albion Band, Oysterband...leur emboîtèrent le pas.

 

 

En Ecosse tout d'abord, en plus des cornemuses, on connait bien entendu les harpes, les violons et les accordéons.

La cornemuse est un instrument répandu dans toute l'Europe mais c'est probablement en Ecosse que sa pratique s'est le plus développée avec les célèbres pipe-bands, ainsi qu' avec les solistes qui jouaient un style de musique classique (piobaireachd).

Il faut dire aussi que la grande cornemuse écossaise est impressionnante et a un registre plus développé avec ses trois bourdons.

Au fil du temps, la musique des pipe-bands a évolué.

Au répertoire purement militaire est venue s'ajouter de la musique de danse mais aussi de nouvelles compositions.

Parfois des musiques plus élaborées avec l'apport d'autres instruments comme les cuivres.

 

 

La musique des Shetlands est également caractéristique.

Des familles entières qui jouent du violon + quelques instruments.

C'est assez spécial tous ces violons qui jouent à l'unisson des musiques très rythmées.

 

Il y a bien entendu le répertoire des harpes.

On retrouve des traces de la "clarsach" déjà au 9 ème siècle à l'époque des Pictes.

Les harpistes avaient autrefois un rôle important auprès de la cour des rois et des chefs de clans pour qui ils composaient des morceaux dans telle ou telle circonstance.

 

La musique vocale également est un genre particulier.

Des chants de travail dans les îles Hébrides, des ballades, de chansons à base d'onomatopées (puirt a beul) souvent à capella.

 

Plus bien entendu des musiques à danser jouées au violon et à l'accordéon.

 

C'est de ces solides bases que se sont inspirés les musiciens de folk revival écossais.

Dans les désormais célèbres années '70 des groupes comme les Tannahill Weavers, Ossian, Silly Wizard, Battelfield Band et Boys Of the Lough (en partie Irlandais), des chanteurs comme Les Corries, les Mac Calmans, Ewan Mac Coll vont faire évoluer la musique traditionnelle écossaise.

 

 

 

 

 

Par leurs arrangements musicaux, leurs talents vocaux et l'ajout de la cornemuse à d'autres instruments (cistre, guitare, violon, accordéon, flûtes) ces groupes se démarquent de ce qui avait été fait jusqu'alors.

L'engouement pour ce style de musique ne cesse de croître et d'autres pays en Europe voient naître leurs propres groupes de musique écossaises et irlandaises.

 

A partir de ce moment, pour le grand public, la musique écossaise n'est plus limitée à la musique de cornemuse.

 

 

hier1

 

 

 

Rakaniac : Et en Irlande ?

JF: Ici aussi je démarrerai aux années '60.

C'est probablement dans ce pays que l'on dénombre le plus de musiciens professionnels ou amateurs.

Des familles entières dont chaque membre état capaple de jouer d'un ou de plusieurs instruments.

Le plaisir de se retrouver dans chaque fête, dans chaque réunion familiale pour faire de la musique ensembles.

Dans ce cadre aussi les chanteurs dans le style "sean nos" qui sous forme de complainte faisaient de longues narrations chantées que l'ont peut assimiler à des contes.

En dehors du cadre familial, il y avait aussi les "Ceili", des rassemblements de musiciens et danseurs qui donnaient libre cours à leur passion pour la musique rythmée.

Dans ce pays, pratiquer la musique tradtionnelle était comme pratiquer une religion sans se préoccuper des différences d'âge ou de condition sociale.

 

C'est dans les années '60 que sont apparus les premiers groupes professionnels.

Sur les conseils de Sean O' Riada, Paddy Moloney (uilleann pipe & whistle) forme les Chieftains en 1962.

Flûte, whistles, uilleann pipe, violons, harpe et bodhran sont les instruments utilisés par ce groupe.

Au départ les Chieftains font uniquement de la musique instrumentale.

Une musique privilégiant les notes aiguës avec des arrangements très subtils et de nombreux changements de rythme.

Rapidement, la renommée des Chieftains va dépasser les frontières de l'Irlande.

Le "son" des Chieftains a quelque chose d'unique et facilement reconnaissable.

Depuis des décennies, ce groupe est considéré comme l'ambassadeur de la musique traditionnelle irlandaise.

Depuis que Kevin Connef (bodhran) est membre du groupe il y a aussi quelques chansons dans leur répertoire.

Depuis une vingtaine d'années, ce qui intéresse le plus les Chieftains, c'est de jouer avec d'autres groupes et chanteurs dans les styles les plus variés.

Van Morrison, Sting, les Rolling Stones, Ry Cooder...ont tous enregistré avec les Chieftains.

Ils aiment le dépaysement (un des rares groupe Irlandais à s'être produit en Chine) et aussi les albums concepts (un disque consacré à la musique bretonne, à la musique de Galice, du Mexique...).

C'est probablement le groupe le plus original de la scène irlandaise.

 

D'autres groupes ont démarré au début des années '60.

C'est le cas des Clancy Brothers.

Paddy, Tom, Bobby, Liam quatre frères irlandais qui émigrèrent d'abord aux U.S.A. au début de leur carrière.

Associés à Tommy Makem, ils enregistrèrent de nombreux disques de ballades et aussi d'instrumentaux.

Robbie O' Connell est le neveu des Clancy Brothers.

Comme ses oncles il se partagea entre l'Irlande et les Etats Unis.

Robbie O' Connell se produisit à de nombreuses reprises avec les Clancy Brothers.

Les Clancy Brothers sont également connus pour avoir inspiré Bob Dylan à ses débuts.

 

 

 

 

 

 

Groupe de la banlieue de Dublin les Wolfe Tones ont démarré en 1963.

Derek Warfield, Brian Warfield, Noel Nagle et Tommy Byrne en furent les membres fondateurs.

Il s'agit d'un groupe plus révolutionnaire que les Clancy Brothers.

Des chansons engagées à propos de l'Irlande et de L'I.R.A. et des héros républicains irlandais.

Après plus de 50 ans de concerts dans de nombreux pays, les Wolfe Tones sont toujours actifs aujourd'hui.

 

Dans ce style musical, le groupe le plus connu est bien sûr les Dubliners qui avait démarré en 1962.

Ronnie Drew, Luke Kelly, Barney Mc Kenna, John Sheahan, Bobby Lynch, Paddy Reilly et Ciaran Bourke en sont les membres fondateurs.

A l'heure acturelle seul le violoniste John Sheahan est encore en vie mais le groupe existe toujours.

Contrairement à celle des Chieftains, la musique des Dubliners est principalement faite de chansons (même s'il y a aussi quelques instrumentaux).

Une musique de pubs avec des chansons le plus souvent entraînantes, des voix parfois un peu rugeuses qui donnent soif et mettent une terrible ambiance.

 

Dans le genre, il faut aussi citer les Bards et les Fureys Brothers même s'ils n'ont démarré qu'en 1974.

J'avais présenté cette famille de musiciens dans mes articles The Fureys (part 1) (part 2 & part 3).

 

 

En Irlande, le personnage central du "folk revival" s'appelle Donal Lunny.

Au départ guitariste Donal Lunny va tomber "amoureux" du bouzouki qui avait été importé en Irlande par Johnny Monihan à la fin des années '60.

D'autres musiciens comme Andy Irvine et Alec Finn (De Dannan) vont faire de ce bouzouki leur instrument de prédilection.

Par ses arrangements musicaux, Donal Lunny (qui joue aussi du bodhran et des claviers) va véritablement dynamiser la musique irlandaise.

Dans les années '70 il est à la fois membre du groupe Planxty (Andy Irvine, Christy Moore, Liam O'Flynn) et du Bothy Band (Kevin Burke, Micheal O' Domhnaill, Triona Ni Domhnaill, Matt Molloy, Paddy Keenan) deux groupes qui modernisent la manière de jouer le folk irlandais.

 

D'autres groupes vont leur emboîter le pas comme De Dannan et Clannad.

Clannad formé lui aussi par une famille de musiciens (deux frères, deux soeurs + 2 jeunes oncles).

Eithne Brennan la soeur cadette décida quant à elle de quitter le groupe pour faire une carrière solo sous le nom de Enya.

 

Clannad a la particularité d'avoir démarré par de la musique traditionnelle uniquement acoustique pour petit à petit virer vers une musique pop-rock qui remporta un très grand succès.

 

 

 

 

 

Le style de musique prôné par Donal Lunny allait faire de nombreux émules auprès des musiciens irlandais qui allaient former bon nombre de groupes jouant de cette manière.

Cela, c'est bien sûr une autre histoire...

 

Rakaniac : une histoire que tu ne manqueras pas de raconter par la suite...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rakaniac - dans Musique Celtique
commenter cet article

commentaires

Esclarmonde 06/08/2014 22:48

Bonsoir Rakaniac, j'ai encore appris beaucoup de choses avec ce nouvel (et superbe) article, notament sur les musiques galiciennes et cornouaillaises, je n'y connaissais pas grand chose
jusqu'ici.

Pour le Pays de Galles, j'y ai séjourné plusieurs mois il y a vingt ans. J'ai bien sûr connu ces magnifiques choeurs mais rien sur la musique traditionnelle, par contre on m'a fait connaître des
artistes irlandais que tu cites dans cet article : Clannad, The Dubliners et the Furey. Que j'aime toujours d'ailleurs. Bises

Laret 20/07/2014 10:40

Merci pour ces articles et ces vidéos qui m'interessent beaucoup,bien sûr...Bon dimanche,Jean-Pierre

Claudine /canelle 19/07/2014 13:28

PASSIONNANT !!
Merci à toi Rakaniac de nous offrir un tel article en partage !!
Bises

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est rakaniac@gmail.com
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : rakaniac@gmail.com

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Niamh Ni Charra
    Née à Killarney dans le Conté de Kerry, Niamh Ni Charra a commencé à faire de la musique à l'âge de quatre ans. Elle a été fortement influencée par le style musical de sa région appelé "Sliabh Luachra", style très énergique fait de polkas et de slides....
  • Gerry O' Beirne
    Cette fois présentation d'un chanteur et guitariste irlandais que je connais depuis longtemps puisque son nom figure sur de nombreuses pochettes de cd. Gerry O' Beirne a en effet collaboré avec beaucoup d'artistes qui font partie de mes préférés, j'ai...
  • Arnaud Choutet
    Une fois n'est pas coutume, un article à propos de littérature puisque Arnaud Choutet est un écrivain mais qui publie des livres à propos de musique folk. Il m'avait contacté il y a deux ou trois ans via ce blog de musique celtique, nous avions échangés...
  • Capernaum
    Dans deux articles précédents, j'avais déjà eu l'occasion de présenter plusieurs versions d'une même chanson. Des comparaisons qui permettent à la fois de mesurer la richesse de certaines chansons traditionnelles et d'apprécier l'imagination et le ressenti...
  • Damh the Bard
    Une de mes nouvelles découvertes grâce à mon ami Daniel qui habite en France. Damh the Bard (David Smith de son vrai nom) est né en juin 1965 à Redruth dans les Cornouailles anglaises. En 1971, ses parents déménagent dans le Sussex. Dès son plus jeune...
  • Saint Patrick était de retour
    Le 17 mars est une date importante pour des centaines de milliers d'Irlandais et d'Américains qui célèbrent de façon très démonstrative la fête de la Saint Patrick. Musiques, danses, bières à volonté, tenues extravagantes de couleur verte sont des choses...
  • Les années Werneer
    Petit article pour les nostalgiques des années '70 dont je fais partie. Entre 1971 et 1981, René Werneer fut une figure marquante de la musique folk en Bretagne et en France. En découvrant Alan Stivell en 1972, j'avais été marqué par ce violoniste à la...
  • Nathalie Moguérou Brignonen
    Un retour qui fait vraiment plaisir que celui de Nathalie Moguérou (son nom d'épouse) autrefois connue sous le nom de Nathalie Brignonen. Un retour sans en être vraiment un puisque depuis ses débuts (d'abord en amateur) en 1981 Nathalie n'avait jamais...
  • Flash-back vers Nolwen
    Retour vers une chanteuse que j'avais présentée en 2006 au tout début de ce blog. Probablement pas très connue et que l'on a parfois confondue avec Nolwenn Leroy, Nolwen méritait bien un second article sur ce blog. Car il s'agit d'une chanteuse de talent...
  • Loreena McKennitt
    J'avais déjà évoqué cette artiste dans mon article "Celtes que j'aime" en 2013. Voici quelques lignes pour le compléter et finir en beauté cette année 2016. Loreena McKennitt est née en 1957 dans le Manitoba au Canada. Ses parents avaient des origines...