Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 22:08



Attention, il ne s’agit pas de Nolwenn Leroy (de la Starac) ni de Nolwenn Korbell (chanteuse bretonne qui tourne beaucoup ces dernières années) mais bien de Nolwen.

Née à Paris, Nolwen, qui a de la famille en Bretagne, reconnait avoir certaines « racines » bretonnes dans ses multiples influences musicales.

Après avoir décroché une licence en fac de musicologie elle commence à chanter en 1998.

Elle rencontre le clavieriste Christophe Houssin qui deviendra bientôt son compositeur et son accompagnateur attitré ainsi que... le père de ses deux enfants.



 

Ce duo sera bientôt rejoint par l’auteur Sophie Gascon qui va s’empresser de lui écrire toute une série de chansons.


Et ce trio sera bientôt gagnant puisque Nolwen va s’empresser d’enregistrer.


Les premiers cd singles « Calirérose » et « Sel marin » reçoivent un très bon accueil et elle est remarquée par des pros tels Laurent Voulzy, Alain Souchon ou Michel Jonasz.

En novembre 2000 elle fait la première partie d’un concert d’Alain Souchon.En septembre 2001 c’est à l’Olympia qu’elle fait la première de Maurane.


Remarquée par les Tri Yann, elle fait aussi leur première partie en 2003 au Casino de Paris.


Directement après elle enregistre dans leur studio (Marzelle) son premier album « Océane ».

Pour ma part, j ‘avais découvert Nolwen grâce à la chanson « Sel Marin » qui se trouvait sur une compil éditée par la revue « Celtics ».


 Et directement, j’avais été sous le charme de cette voix envoûtante et de cette musique qui certes tenait plus des variétés mais qui avec ses whistles me faisait un peu penser aux « Corrs ».


Un an plus tard j’ai pu me procurer son cd « Océane » et le moins qu’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçu !


« Jamais toujours », « Croix de bois, croix de fer », « Océane », « le miroir » (en duo avec Maurane)... autant de titres qui me plaisent vraiment beaucoup.


Un très bon cd avec des musiciens comme Chirstophe Houssin (claviers) Nicolas Richard (guitares) et aussi des musiciens folk comme Loïc Bernard (whistles) ou Christophe Peloil (l’excellent violoniste de Tri Yann).

Depuis ce disque les activités musicales de Nolwen ont été plus calmes (en raison de ses deux grossesses et des difficultés à chaque fois refaire surface dans un showbiz dans lequel on est vite oublié).


Néanmoins, elle a enregistré quatre nouveaux titres en version acoustique (voix, guitare et flûte) et étudie les possibilités de remonter sur scène en commençant par des petites salles.

En attendant son nouveau cd, je lui souhaite de tout coeur de réussir car elle en a le talent !

Nolwen, une artiste à découvrir absolument !

 

 

 

Repost0
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 22:04

Je connaissais Claude Besson uniquement de nom car une page lui est consacr��e dans l'excellent ouvrage "La nouvelle chanson Bretonne" de Jacques Vassal.

En été 1983, nous faisions route pour la Bretagne en passant par Paris.

Deux petits Belges perdus sur le périphérique dépassés et "klaxonnés" de toute part...nous avons eu les pires difficultés à nous sortir de cet enfer routier.

Nous sommes tout de même arrivés en Bretagne et avons vécu un agréable séjour dans la région de Quiberon.

Un jour, nous baladant en voiture dans la campagne Sud-Armoricaine une radio régionale diffusait...

"Kenavo Périphérique ha ma bro salud deoc'h c'hwi"... (au revoir "périphérique" et mon pays salut à toi).

J'ai  tout de suite flippé en entendant ces mots et quand le présentateur a dit qu'il s'agissait de Claude Besson, j'ai dit à ma femme qu'il me fallait absolument ce disque !

Et je n'ai pas manqué d'aller chez un disquaire pour acheter l'album chanson N° 3 de notre ami Claude.

En plus de cette "vengeance" tardive sur le périf. j'ai savouré une chanson très entraînante (Kenavo Prizon Paris) dans laquelle Claude Besson nous raconte son exil de Paris et son retour en Bretagne.

J'ai aussi découvert l'abum magnifique d'un artiste très talentueux à la fois poète et excellent musicien.

Je vous en parle dans un article précédent.

Si durant des années, j'ai dû me contenter de ce seul disque, j'ai pu ces derniers temps lui acheter d'autres cd via son site internet : http://www.claude-besson.com/

Et le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas été déçu tant chacune de ses oeuvres rivalise de magie et de poésie.

Ecoutez Claude Besson...(avec ou sans périf.) ça vaut le détour !

Repost0
25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 22:00


Le barde de Kérouze



A l’époque il se produit dans beaucoup de maisons de jeunes et des petites salles.

Ensuite, il est découvert par Nicolas Péridès qui produira ses premiers disques.

En dehors de la chanson il exerce la profession de luthier dans la banlieue de Saint-Denis.

Plus tard, il décide de retourner s’établir en Bretagne à Kérouze.


 


Egalement musicien, il joue de toute une série d’instruments dont le psaltérion et le dulcimer.


Entouré de quelques amis musiciens il sort un disque instrumental consacré à ces deux instruments où il excelle.


Ce « Besson instrumental » remportera le grand prix de l’Académie Charles Cros en 1974.



 

Mais Claude Besson est d’avantage connu comme chanteur.


Il ne chante presque pas en Breton mais c’est surtout par la magie de ses textes qu’il raconte sa Bretagne.

Claude est un poète, un vrai.

Mais sa poésie il la met au service de ses talents de narrateur car ses chansons sont des histoires.


Grâce à ses dons d’observation il décrit des personnages (« Marguerite », « Plus de mari pour Marie », « le grand-père »…) des endroits (« Le bar des anciens », « le kiosque à musique », « Mon jardin »…) des situations qu’il a vécues (« Kenavo Prizon Paris », « Le paysagiste de Saint-Denis »…).


Tout est magnifiquement ficelé et les mots employés sont à la fois simples et beaux.


Même si je n’aime pas trop les comparaisons, son style fait un peu penser à celui de Brassens tant les mots sont bien mis en valeur par les musiques.


Auteur-compositeur, Claude a aussi une jolie voix.


L’art de bien dire les choses mais avec tendresse et douceur.


Et puis des textes sublimes comme « Mon ami Pierre de Québec » , « Ile de Sein »…des chansons qui font rêver tant elles sont poétiques.

Vraiment un grand artiste à découvrir ou re-découvrir si vous aimez la bonne chanson française (avec une coloration bretonne).


Discographie : (quelques titres)

Espérance, espérance

Baladin, baladine

Albums chansons n° 3

Besson Instrumental

Made in Kerouze (double cd)

Vu qu’il n’est pas évident de trouver ses disques dans le commerce il est préférable de le contacter directement via son site Internet : claude-besson.com


Mail : [email protected]

Repost0

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est [email protected]
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : [email protected]

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • MoïRa
    A plusieurs reprises j'ai déjà ouvert ce blog à des artistes qui ne sont pas spécifiquement "celtiques". C'est le cas pour la chanteuse MoïRa que l'on pourrait d'avantage classer en chanson française et anglaise mais pas que...car elle touche aussi au...
  • Les albums de ma jeunesse (10) : Ys "Madame La Frontière"
    J'avais déjà présenté ce disque en novembre 2007 mais je ne pouvais pas ne pas le citer en tant qu'album qui a marqué ma jeunesse. Je vais donc en reparler sans pour autant reproduire mon article précédent. Paru en 1976 ce vinyle a énormément tourné sur...
  • Les albums de ma jeunesse (9) : Ossian "Dove Across the Water"
    En 1983 j'étais en vacances en Bretagne. J'ai trouvé ce vinyle chez un disquaire de Lorient. Après les Tannahill Weavers, je découvrais mon deuxième groupe folk écossais. Sur la pochette arrière on voyait les musiciens avec des instruments comme la harpe,...
  • Les albums de ma jeunesse (8) The Tannahill Weavers : The old woman's dance
    En 2018 les Tannahill Weavers ont fêté leurs cinquante ans d'existence en sortant un nouvel album "Orach" dans lequel ils ont invité toute une série d'anciens membres et autres amis musiciens. C'est en effet en 1968 que Roy Gullane (guitare et chant),...
  • Les albums de ma jeunesse (7) Dan Ar Bras "Douar Nevez"
    Né à Quimper en 1949, Daniel Le Bras (rebaptisé Dan Ar Bras par Alan Stivell) enregistre son premier album solo en 1977. A l'époque Dan est déjà très connu comme guitariste en Bretagne. Bien sûr en tant que musicien d'Alan Stivell (de la fin des années...
  • Les albums de ma jeunesse (6) Gwendal : Joe Cant's Reel
    Ce doit être en 1977 que j'ai découvert ce groupe au travers de cet album paru en 1975 qui était déjà leur second opus. Par rapport aux groupes bretons que je connaissais déjà Gwendal était assez différent. En fait, d'une part on avait affaire d'avantage...
  • Les albums de ma jeunesse (5) : Sonerien Du "Feunteun an aod"
    En 1977, un collègue m'avait prêté un vinyle de ce groupe intitulé "Bal Breton n°3" un disque auquel participaient aussi Dan Ar Braz (guitare électrique) et Michel Santangeli (batterie). Je l'avais aussitôt enregistré sur une cassette audio et avais bien...
  • Les albums de ma jeunesse (4) : An Triskell "Kroaz Hent"
    De retour de vacances à Perros-Guirec un ami m'avait ramené ce 33 tours en 1977. C'est ainsi que j'ai découvert ce groupe An Triskell (devenu plus tard Triskell) dont les deux membres fondateurs jouaient de la harpe celtique. Je connaissais l'instrument...
  • Pierre du Québec m'a écrit (Claude Besson)
    Dernier hommage à Claude Besson à travers le témoignage de son ami Pierre du Québec. Claude nous a quitté le 23 mars dernier et j'avais publié un article pour évoquer cela ainsi que la mort de Yann-Fanch Kemener décédé une semaine plus tôt. A ma grande...
  • Les albums de ma jeunesse (3) : Tri Yann "La découverte ou l'ignorance"
    Après Stivell et Malicorne, Tri Yann est le troisième groupe folk que j'ai découvert en 1976 à travers ce 33 tours. "La découverte ou l'ignorance" est déjà le quatrième album des "Trois Jean de Nantes" un groupe formé en 1969. En Belgique il n'était pas...