Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 18:08
Lasairfhiona Ni Chonaola

J'ai ré-écouté il y a peu ce cd "An Raicin Alainn" que j'avais autrefois emprunté à la médiathèque.

J'avais envie de revenir sur cette chanteuse dont j'avais apprécié l'authenticité à l'époque.

Lasairfhiona Ni Chonaola est originaire des îles d'Aran au sud de Galway en Irlande.

Plus précisément d'Inis Oirr (Inisheer) qui est la plus petite des trois et peut-être la moins connue.

Las îles d'Aran ( à ne pas confondre avec l'île d'Arran en Ecosse) sont dans la baie de Galway.

Ce nom de lieu m'était d'ailleurs un peu familier, ayant eu la chance de visiter Inishmore (la plus grande des trois) lors de mon voyage en 1991. 

 

 

Lasairfhiona Ni Chonaola

Lasairfhiona a su chanter avant d'apprendre à parler.

Sa langue maternelle est le gaélique. 

Dans sa famille et son entourage nombreux étaient ceux qui pratiquaient le "sean nos".

Littéralement "vielle façon", "vieux style", le sean-nos est la plus ancienne manière de chanter en Irlande.

Le plus souvent à capela, le chanteur insérant des ornementations dans sa manière de prononcer.

 

Lasairfhiona Ni Chonaola

Après des études et un diplôme de celtique obtenu au Trinity College de Dublin elle a envie de se consacrer professionnellement au chant.

Elle se fait connaître en participant à des émissions radio et télévisées, aussi en faisant l'objet d'un documentaire de la RTE (télévision irlandaise) à propos de la chanson traditionnelle sur les îles d'Aran.

En 1998, elle participe à l'enregistrement d'un premier cd "Lights in the dark" produit par Hector Zazou. 

Disque de chansons sacrées irlandaises qui se classera dans les meilleurs albums de l'année '98.

C'est en 2002 que Lasairfhiona enregistre son premier cd " An Raicin Alainn".

 

 

 

Je connaissais cette chanson qui était autrefois chantée par Micheal O'Domhnaill du Bothy Band.

Pour réaliser ce disque Lasairfhiona a fait appel à quelques musiciens connus comme Maire Breatnach

( fiddle, viole et piano), Mary Bergin (whistles et low whistles), Johnny Mc Donagh (bodhran).

Et d'autres comme Pat Hargan (guitare), Paul Dooley (harpe) Alex Barcelona (piano) et à son frère MacDara O'Chonaola (chant).

Tous ces musiciens participent au disque mais ne jouent par sur tout les morceaux, Lasairfhiona chantant parfois presque à capela avec un ou deux instruments sur certains titres.

Ci-dessous une chanson en hommage à son île natale "Inisheer". Cette mélodie est jouée par de nombreux groupes en Irlande. 

J'aime beaucoup son timbre de voix qui est légèrement plus grave que les voix hauts perchées qui sont légion chez les chanteuses irlandaises.

Dans ce cd, Lasairfhiona a voulu faire coexister plusieurs styles de chansons. Certaines héritées de sa famille, jamais enregistrées auparavant. D'autres faisant partie de répertoire traditionnel.

D'autres enfin de sa propre composition avec certains textes écrits par Dara O'Conaola.

Ce premier cd sera considéré par Hot Press music magazine comme une des meilleurs disques folk de 2002.

Dans la foulée, Lasairfhiona se produira sur de nombreuses scènes en Irlande dont Town Hall Theatre à Galway et National Concert Hall de Dublin.

Egalement à l'étranger, au festival de jazz de Montreux ainsi bien sûr qu'à l'Inter-celtique de Lorient.

En 2003, Sinead O' Connor invite Lasairfhiona à chanter un titre avec elle dans l'enregistrement de son DVD.

 

Lasairfhiona Ni Chonaola

Grâce à cette notoriété, on va régulièrement retrouver des chansons de Lasairfhiona sur diverses compilations de musiques irlandaises (Femmes Celtes, Gaelic Ireland, The rough guide of Irish music,  The Aran lifeboat collection, Celtic dreamland...)

En 2005 elle enregistre son deuxième album "Flame of Wine" titre qui est en fait la traduction littérale de son prénom Lasairfhiona.

Un disque de nouveau enregistré avec Maire Breatnach et les musiciens de An Raicin Alainn. 

Un cd que je ne connais pas mais dont voici un extrait.

Lasairfhiona Ni Chonaola

Au fil des années, Lasairfhiona a continué à chanter mais c'est seulement en 2016 qu'elle a sorti son troisième opus.

Un disque que je n'ai pas encore mais qui contient cette fois d'avantage de titres en anglais mais aussi bien sûr de doux chants en gaélique, traditionnels ou de sa composition.

Avec toujours Maire Breatnach à la fois musicienne et productrice, le percussionniste Jimmy Higgins et la harpiste Grainne Hambly entre autre.

Un petit extrait également avec une des rares vidéos où on la voit en live.

 

Une dernière chanson de cette artiste qui a voulu conserver un style très traditionnel et qui reste volontairement discrète ce qui ne l'empêche pas d'avoir beaucoup de talent.

Elle a sans aucun doute sa place dans le vaste paysage de la scène irlandaise.

Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 18:06
Charlie Le Brun

Grâce à ce blog, de temps à autre un artiste m'envoi son cd pour me le faire découvrir ce qui est toujours un grand honneur pour moi.

C'est le cas avec Charlie Le Brun, un flûtiste que je ne connaissais pas du tout qui m'a envoyé tout récemment son disque de musique irlandaise. 

Charlie Le Brun est originaire de Rennes en Bretagne.

Il reçoit d'abord une formation classique mais dès l'adolescence il se met à l'apprentissage de la flûte traversière en bois étant déjà immergé dans les milieux de la musique traditionnelle bretonne et irlandaise.

Une de ses références musicales de l'époque n'est autre que l'immense flûtiste Sylvain Barou. 

Charlie Le Brun poursuit son apprentissage en faisant partie de cercles celtiques et groupes de celtic dances.

Il joue ensuite dans "Hent" un groupe de fest-noz en compagnie d'un bassiste, un guitariste, un violoniste et un accordéoniste.

Hent se produira entre-autre à la Taverne du roi Morvan à l'Interceltique de Lorient.

Charlie donne également des cours de flûte et de whistle à Quimper.

En 2008, Charlie Le Brun décide d'aller habiter en lrlande à Wesport pour se perfectionner en musique irlandaise.

C'est dans cette ville que se trouve le fameux pub de Matt Molloy ( un des plus grands flûtistes irlandais qui fut successivement membre du Bothy Band, de Planxty et des Chieftains).

Jouant très régulièrement en sessions, Charlie va côtoyer de nombreux musiciens amateurs et professionnels qui lui permettront d'encore progresser. 

 

Charlie Le Brun

Charlie Le Brun vit à présent à Dublin et est devenu professionnel.

Il se consacre à divers projets et a formé un groupe avec lequel il se produit sur scène.

En 2019 il réalise un de ses rêve en enregistrant un premier disque.

"Madness is convention" est un cd EP de cinq titres.

Charlie l'a enregistré à Belfast en compagnie de Eamon Rooney (bodhran) , Feilimi O' Connor (guitare) et Aoiffe Kelly (concertina).

Ce disque contient principalement des compositions de Charlie ainsi que quelques traditionnels. 

 

Ce cd réalisé en studio dans les conditions du direct live. Aucune modification post-production n'y a été ajoutée.

Charlie avait en effet envie de préserver l'authenticité de l'enregistrement afin de restituer le son chaud et "boisé" de la flûte traversière irlandaise.

Un autre objectif de Charlie Le Brun est de jouer la musique irlandaise dans un style plus contemporain.

Et je trouve que ça s'entend dès les premières mesures du titre "The black bee" avec le jeu de guitare très ouvert de Feilimi O' Connor et le bon support du bodhran de Eamon Rooney qui apporte de la profondeur.

Tout au long du disque ces talentueux musiciens mettent en valeur le jeu à la fois brillant et subtil de Charlie le Brun.

Cette flûte au son puissant où prédominent les notes graves amènent à la rêverie de manière très naturelle.

"Madness is convention" est un premier opus bien agréable à écouter et qui j'espère amènera d'autres développements sur des enregistrements plus longs.

Charlie Le Brun est en tout cas un musicien à découvrir.

Ci-dessous un dernier extrait avec cette fois des traditionnels et l'apport de Aoife Kelly au concertina.  

 

 

Pour d'autres infos ou commander ce cd :

 

 

Charlie Le Brun
Repost0
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 17:24
Beoga

Beoga fait partie des groupes irlandais de la nouvelle génération.

Bien que originaires du Conté de Antrim et du Conté de Londonderry, c'est dans le Conté de Kerry que les quatre membres fondateurs ont formé ce band en 2002.

Damian McKee (accordéon), Sean Og Graham (guitare, accordéon), Liam Bradley (piano, claviers) et Eamon Murray ont enregistré un premier album éponyme en 2004.

En 2005 ils ont été rejoints par la chanteuse et violoniste Niamh Dunne (originaire de Limercik).

Cela fait à présent quinze ans que le groupe tourne dans cette composition.

Même si dans certains enregistrements, ils n'hésitent pas à se faire accompagner par un quatuor à cordes ou même un grand orchestre.

Déjà 7 albums à leur actif entre 2004 et 2016.

Leur cd "Mischief" est nommé "Top folk album 2007 par le Live Ireland Music Award.

En 2010, leur disque suivant  "The incident" est nominé au Grammy Award comme meilleur album de world musique contemporaine.

The World Street Journal n'hésite pas à qualifier Beoga  de "Most exciting traditional band".

Beoga qui définissent eux-même leur style en "New wave trad" ont une manière personnelle d'interpréter la musique irlandaise.

Je trouve que l'utilisation du piano y est pour beaucoup.

Liam Bradley ajoute à la fois les graves tel un piano forte et ornemente de façon très subtile l'instrumentation des autres musiciens ajoutant ça et là  des notes parfois aigües ou diffuses.

J'aime beaucoup aussi le jeu du bodhran de Eamon Murray dont le style est plein de recherches.

Damian McKee à l'accordéon et Sean Og Graham sont également d'excellents musiciens.

Enfin je suis aussi sous le charme de la violoniste Niamh Dunne par son jeu et par sa manière de chanter à la fois pleine de douceur et de conviction.

 

Grâce à leur notoriété ils sont repérés en 2016 par Ed Sheran qui les invite à participer à son nouveau cd.

Beoga co-écrit la nouvelle version de "Galway girl" avec Ed Sheran et ce titre connaîtra le succès mondial que l'on sait.

Le groupe enregistre également avec lui la chanson "Nancy Mulligan".

Et c'est tout naturellement que Ed Sheran demandera à Beoga de l'accompagner sur scène au Glastonbury Festival (U.K.) en 2017.

Beoga

Actuellement Beoga est un plein enregistrement d'un nouvel album qui s'intitulera "Mattew's daughter" qui sortira en 2019.

Nul doute que comme les précédents ce disque vaudra le coup.

Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 23:16
Fête de la Saint Patrick 2019

Ce samedi 16 mars dernier la brasserie "The Murrays" à Dolhain-Limbourg organisait la fête de la Saint Patrick.

Sous chapiteau, quatre groupes allaient se succéder durant environ sept heures pour le plus grand plaisir d'un nombreux public regroupant des amateurs de toutes les générations.

N'étant là que pour la soirée, je ne parlerai pas des deux premiers groupes qui devaient être intéressants également.

The Murrays avaient aussi invité un joueur de cornemuse qui fit sonner son instrument entre les concerts.

Fête de la Saint Patrick 2019

Tout d'abord The Blackberries qui est un cover du célèbre groupe rock irlandais les Cranberries.

Grande fan de cette musique la chanteuse Delilah décide en 2015 de former ce groupe avec des musiciens de la région de Dinant dans le sud de la Belgique.

Pascal à la guitare, Mathieu à la batterie, François aux claviers et Benoit à la basse reprennent avec talent les tubes des célèbres irlandais.

Le résultat est plutôt bluffant.

 

Même si ce n'est pas le genre de musique que j'écoute d'habitude j'ai bien apprécié leur interprétation et la communion qu'ils avaient avec le public.

Delilah n'hésitant pas à venir chanter au milieu des spectateurs à l'aide d'un micro portatif.

Une très belle ambiance et un concert de qualité.

Wilfrid et Martine lors d'une répétition avec les Aubeleys.

Wilfrid et Martine lors d'une répétition avec les Aubeleys.

Le second groupe les Aubeleys m'intéressait à plus d'un titre.

D'abord parce que leur fondateur Wilfrid est un ami que je connais depuis plus de trente ans.

Passionné de folk-rock anglais depuis le début des années '70 il s'intéresse depuis longtemps aussi à la musique celtique et à la musique irlandaise en particulier.

En compagnie de son ami Paul (qui est aussi le mien) Wilfrid a organisé des concerts folk durant des années.

S'étant retiré de l'organisation il a continué a assister à de nombreux concerts et festivals folk (même en Angleterre).

J'ai souvent partagé de bons moments musicaux à leurs côtés.

Je savais qu'il était également musicien mais sans plus. C'est seulement depuis un an que j'ai appris qu'il avait formé ce groupe dans sa région d' Aubel.

Aubeleys est donc un groupe folk-rock spécialisé dans la musique irlandaise (et celtique) à caractère festif.

Wilfrid (guitare, mandoline, bouzouki) est accompagné par Martine au chant, de Mélanie (flûtes, whistles, vocaux), Samuel (batterie), Brigitte (violon et chant), André (guitares) ainsi qu'un bassiste.

Bien entendu il faut un peu d'indulgence au niveau de la qualité du son car sous chapiteau ce n'est pas du tout pareil que dans une salle.

Je trouve que Martine a une jolie voix et que leur interprétation de cette chanson traditionnelle est très agréable.

J'aime bien aussi la chanson suivante qui est une reprise du titre "Glasgow" de notre chanteur belgo-irlandais Perry Rose.

Et pour terminer une chanson qui n'est pas irlandaise mais bien universellement celtique : Tri martolod.

Je trouve que Aubeleys a réussi une bonne alchimie entre les instruments acoustiques et les instruments modernes.

Le passion que Wilfrid nourrit pour le folk-rock transparait dans leurs arrangements et dans le choix de morceaux.

 

 

Un grand merci à tous pour cette belle soirée de musique, de retrouvailles et de bonne humeur.

Ce soir, la couleur verte des déguisements irlandais se mélangeait à la robe noire des pintes de Guiness. Une douce euphorie.  

Grand merci aux organisateurs et une fois de plus, vénérons le grand Saint Patrick !

Repost0
11 février 2019 1 11 /02 /février /2019 17:40
Christy Moore - Declan Sinnott - Donal Lunny

Christy Moore, Declan Sinnott et Donal Lunny sont des artistes très connus de la scène irlandaise. Ils ont démarré à la fin des années soixante.

Donal Lunny (avec Andy Irvine et Liam O' Flynn) avait d'abord accompagné Christy Moore à ses débuts dès les premières années des seventies puis leur association allait former le très célèbre groupe Planxty.

En dehors de ce groupe, Christy continuait à chanter en solo.

En 1981, Christy, Donal et Declan décident de former le groupe Moving Hearts afin de mélanger du rock aux sonorités de la musique irlandaise.

Avec keith Donald (saxophone) Eoghan O' Neill (basse), Davy Spillane (uilleann pipe) et Brian Calnan (batterie) ils enregistrent un premier disque en 1981.

Cette musique a principalement des sonorités rock avec de temps à autre des solos et improvisations jazz ainsi que des interventions de cornemuses ou de low whistle qui font penser au folk irlandais.

Christy Moore (qui sera remplacé par Mick Hanly sur le troisième album) y chante des chansons assez contestataires.

En 1983 lui et Declan Sinnott décident cependant de quitter le groupe pour former un duo principalement acoustique.

Nos deux compères vont donner un très grand nombre de concerts et enregistrer de nombreux disques.

Accompagnateur hors pair, Declan joue d'une grande variété de guitares, fait des harmonies vocales et chante aussi quelques titres.

Donal Lunny reste bien entendu fort proche et accompagne aussi Christy de temps en temps.

Christy Moore - Declan Sinnott - Donal Lunny

En 1984, le trio décide d'enregistrer le disque "Ride on".

Un opus de 12 titres avec des chansons qui deviendront des incontournables de Christy Moore comme "The City Of Chicago", Viva la Quinta Brigade", "Lisdoonvarna", "Sonny's dream" et bien sûr "Ride on".

Pour la plupart, des chansons d'auteurs (Barry Moore, Jimmy Mac Carthy, Bobby Sands) plus certaines écrites par Christy.

Comme la chanson ci-dessous à propos d'une ville irlandaise où se déroulait un grand festival folk durant les années '80.

 

S'en suit cette très belle chanson "Ride on" (Bon vent) à la fois triste et apaisante à propos d'un magnifique cheval et d'une cavalière impossible à suivre.

J'apprécie particulièrement le jeux des deux guitares ainsi que la douceur du synthé de Donal Lunny.

Christy Moore - Declan Sinnott - Donal Lunny

Et pour terminer une autre chanson de ce trio magique (qui ne figure cependant pas sur le cd "Ride on".

Il s'agit de la reprise d'un titre des Moving Hearts  cette fois en version acoustique (bouzouki et deux guitares)

Une chanson grave de Jim Page à propos de la bombe atomique qui provoqua la fin de la seconde guerre mondiale.

Un texte qui fait réfléchir.

 

Repost0
14 janvier 2019 1 14 /01 /janvier /2019 22:19
John Spillane

Quelques lignes à présent à propos du chanteur irlandais John Spillane.

John Spillane (à ne pas confondre avec le joueur d'uilleann pipe Davy Spillane) est né à Cork dans le sud de l'Irlande en 1961.

Issu d'une famille de cinq enfants, John a été influencé par sa mère qui lui a appris diverses chansons de cette région de Cork.

Il a acheté sa première guitare à l'âge de 15 ans.

Ses premiers intérêts musicaux furent pour la musique rock.

C'est tout naturellement qu'il va pratiquer cette musique en amateur alors qu'il est toujours étudiant.

A l'époque il écoute beaucoup Neil Young, les Beatles, Bob Dylan...mais aussi Planxty.

Après avoir obtenu son diplôme à l'université de Cork (inclus les cours de Gaélique) il démarre sa carrière professionnelle à l'âge de 20 ans.

John Spillane s'intéresse également au jazz et va jouer dans un groupe appelé The Stargazers. Un groupe vocal dont il sera membre quelques années.

En 1992 cependant il découvre sa vraie passion pour le folk en écoutant le joueur de whistle Noel Shine. Puis il forme le groupe Nomos avec plusieurs amis étudiants.

Franck Torpey (bodhran), Liz Doherty (fiddle), Gerry McKee (mandole, bouzouki) et Niall Vallely (concertina et low whistle) sont les membres fondateurs de ce groupe.

 

 

 

Dans ce groupe John est le chanteur principal, il joue de la guitare mais aussi de la basse électrique.

En plus 'être musicien et chanteur, John est également auteur et compositeur. Une prtie de ses chansons sont interprétées par Nomos.

En 1996 le band enregistre son premier cd "I won't be afraid any more".

Nomos a vraiment un son particulier avec la concertina omniprésente de Niall Vallely (frère de Cillian Vallely de Lunasa) et le jeu de bodhran particulier de Frank Torpey (son stick semble rebondir sur la peau de chèvre de l'instrument).

Ce groupe va rapidement se classer parmi les formations irlandaises les plus populaires des années '90 aussi pour ses qualités novatrices.

Cette popularité permettra à Nomos de donner de nombreux concerts en Europe.

En 1997, ils enregistrent leur deuxième disque "Set you free" avec un autre violoniste Vince Milne un cd qui sera également bien accueilli par la critique.

En voici un extrait (avec une intro à la guitare qui rappelle Airde cuan, une autre chanson irlandaise).

 

J'aime beaucoup la voix de John Spillane.

Sa manière de chanter a été influencée par le style "Sean nos" qu'il avait entendu dans son enfance.

Il commence souvent en douceur puis sa voix se fait plus aigüe et plus puissante par moments (un style qui rappelle aussi celui de Paul Brady).

John Spillane

A la fin des années '90, John quitte Nomos pour poursuivre sa carrière en solo.

Une de ses préoccupations est de promouvoir la langue gaélique.

John Spillane va enregistrer deux cd (en collaboration avec le poète Luis de Paor) avec des chansons uniquement dans cette langue :  "The Gaelic hit factory" et "Irish songs we learned at school" enregistré avec de jeunes étudiants.

Il tournera d'ailleurs durant un certain temps dans les écoles du pays pour promouvoir ces chants en Gaélique.

 

En 2007, la chaine de télévision irlandaise TG4 invite John Spillane à participer à une série d'émissions tournées au Sénégal.

Une série dans laquelle des musiciens sont envoyés dans diverses parties du monde pour échanger et partager avec des artistes locaux.

John se rendit à l'île de Gorée tristement célèbre pour avoir été un point d'embarquement des esclaves Africains pour les U.S.A.

Ces programmes furent très populaires et John Spillane collabora encore avec TG4 pour d'autres émissions cette fois sur l'émigration.

 

John Spillane

En 2008 John fit une tournée en Australie où il se produisit entre autre dans un stade de football devant 45.000 personnes.

Outre les deux disques avec Nomos, John Spillane a enregistré à ce jour treize albums de chansons en anglais ou en gaélique.

Certaines de ses compositions ont été reprises par d'autres artistes irlandais comme Christy Moore, Karan Casey, Pauline Scanlon ou encore Sean Keane.

Depuis bientôt 30 ans il se profile comme une valeur sûre de la musique irlandaise.

En dehors de ses talents musicaux, son humanisme et son besoin de partager ses connaissances sont des qualités appréciées de tous.

Encore un chanteur à côté duquel il ne faut pas passer.

 

 

Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 17:21
Clannad

Clannad, un groupe que j'avais autrefois évoqué dans mon article "Musique celtique hier et aujourd'hui" mais que je n'avais pas vraiment présenté.

Maire Ni Bhraonain alias Maire Brennan alias Moya Brennan est née en 1952 dans le Conté de Donegal.

Elle est issue d'une famille de neuf (!) enfants.

Sa maman Maire (Baba) Duggan était professeur de musique et faisait partie d'un choeur. Son père Leo Brennan avait fait partie d'un band et exploitait un pub (Leo's tavern) depuis 1967.

Un établissement qui accueillait de nombreux musiciens.

C'est là que les enfants Brennan et les enfants Duggan furent élevés en écoutant des musiques traditionnelles irlandaises et des chants en Gaélique qui est la première langue de cette région.

C'est donc tout naturellement que Maire Brennan et ses frères vont apprendre à jouer des instruments de musique et à chanter.

En 1970, Maire et ses frères Pol et Ciaran Brennan décident de former un groupe en compagnie de leurs deux jeunes oncles les jumeaux Noel et Padraig Duggan.

Ce groupe va d'abord s'appeler Clann As Dobhar avant de devenir Clannad en 1973.

Clannad est donc au départ un groupe folk qui joue des instrumentaux et chante en Galélique.

Ce band a fière allure avec Maire qui est la chanteuse principale et joue de la harpe, Pol aux flûtes et whistles et à la guitare, Ciaran à la basse et aux claviers, Noel à la guitare et Padraig à la guitare, au mandole et à la mandoline.

 

 

 

Ils enregistrent leur premier disque éponyme en 1973 puis un second (Clannad 2) en 1974.

Viendra ensuite le disque Dulaman en 1976.

A cette époque on a vraiment affaire à un groupe de musiques traditionnelles dont le répertoire est principalement constitué de chansons en gaélique.

Après ce troisième album leur renommée dépasse les frontières de l'Irlande et ils font une première tournée aux U.S.A.

Clannad

En 1980, Clannad sort son quatrième disque (Cran Ull) avec une orientation un peu plus rock.

Ils sont à présent six membres puisque leur jeune soeur Eithnne Brennan est venue les rejoindre en tant que deuxième chanteuse et joueuse de claviers.

La voici en tant que lead vocal à ses débuts, sa voix étant d'ailleurs assez proche de celle de sa soeur.

Elle sera membre de Clannad jusqu'en 1982 (enregistrant un second album (Fuaim) avec le groupe durant cette même année) avant de vouloir voler  de ses propres ailes.

Eithnne Ni Bhraonain utilise alors son nom en galélique pour créer son pseudo de "Enya" avec lequel elle va se faire connaître mondialement.

Enya est d'avantage dans un style musical new age avec des morceaux souvent très planants dans lesquels sa magnifique voix est presque uniquement accompagnée par des claviers.

Elle joue principalement ses propres compositions.

Clannad

Après le départ d'Enya, on propose au groupe d'écrire une chanson pour une série de trois émissions télévisées à propos des troubles en Irlande du Nord.

Il s'agit de la chanson "Theme for Harry's game".

D'abord sortie en single cette chanson va remporter un succès mondial.

Ils la ré-enregistrent en 1983 sur leur septième album "Magical ring" et ce disque va se vendre à des centaines de milliers d'exemplaires.

U2 dans ses concert va également reprendre le titre "Theme for Harry's game".

Après ce disque on demande à Clannad de composer la bande sonore d'une série télévisée à propos de Robin Hood (Robin des bois) et de créer des thèmes musicaux pour illustrer les principaux personnages de la série.

Cette bande sonore débouchera sur le disque "Legend" paru en 1984.

Autre disque "Macalla" en 1985 suivi de ce superbe opus "Sirius" que j'ai beaucoup aimé en 1987.

Ici Clannad est clairement un groupe de pop-rock et la plupart des titres sont en anglais.

Clannad

Dans les années qui suivent, le groupe va faire de nombreuses tournées partout dans le monde.

Continuant d'enregistrer des cd dans ce style musical qu'ils ne quitteront plus.

Entre 1988 et 2013 ils vont encore enregistrer 9 albums dont deux live.

Leur disque "Banba" de 1993 contient une chanson " I will find you" écrite pour le film "The last of the Mohicans".

Ils enregistrent leur dernier cd en 2013 "Nadur" mais sont toujours présents depuis sur la scène internationale.

A noter aussi que le groupe fut réduit à quatre musiciens suite au départ de Paul Brennan en 1990.

Notre flûtiste avait en effet décidé de poursuivre sa carrière en collaborant au projet WOMAD (World Music and Dance) en Angleterre.

Côté discographie il faut aussi citer le disque "Rubicon" enregistré en 2005 par les frères Duggan.

Et bien sûr parler de la carrière solo de Maire (Moya) Brennan qui entre 1992 et 2017 a trouvé le temps d'enregistrer pas moins de 15 albums menant de front son travail avec Clannad.

Des disques faits parfois avec une équipe de nombreux musiciens ou plus intimistes comme ce cd "Harps and voices" enregistré avec le harpiste Cormac de Barra en 2011.

Et pour terminer l'évocation de ce groupe (car avec seulement 7 cd je suis loin de tout connaître sur Clannad) une dernière vidéo extraite de leur disque "Sirius" qui est un de mes préférés.

 

 

Repost0
10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 20:08
Seamie O' Dowd

Seamie O' Dowd est un musicien assez connu sur la scène irlandaise.

A la fois chanteur, guitariste et joueur d'harmonica il joue également d'autres instruments comme le violon, la mandoline et le banjo.

Je le connaissais déjà un peu en tant que membre du groupe Dervish mais je l'ai d'avantage découvert comme soliste en écoutant son cd "Headful of Echoes" paru en 2006.

Dans ce disque, des compositions et des reprises de divers artistes comme Rory Gallagher, Stevie Wonder ,Thom Moore...

Sur des vidéos de You Tube j'ai pu ensuite encore mieux apprécier son immense talent.

Originaire du Conté de Sligo, Seamie O' Dowd apprend le fiddle à l'âge de huit ans.

Ses deux parents étant violonistes (ainsi que plusieurs oncles) c'est tout naturellement qu'il a d'abord été attiré par cet instrument.

A l'adolescence il se met à la guitare à l'harmonica et se découvre un grand intérêt pour le chant.

Seamie s'oriente d'abord vers la musique rock et joue de la guitare électrique dans plusieurs jeunes groupes de Sligo dans les années '80.

Le blues, le jazz, le blue-grass, le folk-rock l'intéressent ainsi que les chansons de Rory Gallagher dont il apprécie particulièrement le jeu à la guitare.

 

 

 

Seamie O' Dowd

J'adore depuis longtemps la chanson "Crooked Jack" interprétée par le guitariste John Doyle.

Sur le disque Headful of Echoes" j'ai été très surpris de découvrir la version de Seamie O' Dowd.

Au départ j'avais du mal à reconnaître la mélodie et la façon de chanter est très différente également..

J'aime cependant beaucoup cette version aussi.

Seamie O' Dowd décide ensuite de se consacrer à la musique traditionnelle irlandaise en devenant membre du groupe Dervish (un des top bands de la musique trad.depuis les années '90).

Avec eux il va enregistrer plusieurs disques et faire des tournées un peu partout dans le monde.

A cette époque il forme aussi un trio de guitaristes avec Michael Holmes et Brian Mc Donagh.

Menant toutes ces activités de front, donnant aussi libre cours à sa passion pour les chansons de Rory Gallagher dont il aime reprendre des titres sur scène.

L'accordéoniste virtuose Mairtin O'Connor (De Dannan) va ensuite lui demander de l'accompagner puis de faire partie de son groupe.

Le violoniste et joueur de banjo Cathal Hayden va également se joindre à eux.

Et ce trio de musiciens très connus va remporter un important succès tant en Irlande qu'en Angleterre mais aussi en Europe et en Nouvelle Zélande.

L'Irish Echo n'hésite pas  à les nommer comme "Three titans of Irish music" c'est tout dire de leurs qualités musicales.

En 2008, Mairtin O' Connor Trio a enregistré un disque intitulé "Crossroads".

 

Seamie O' Dowd

Parallèlement à ce trio, Seamie O' Dowd continue sa carrière en solo et ses collaborations multiples avec des artistes irlandais comme le chanteur Christy Moore, Cathy Jordan (chanteuse du groupe Dervish) ou internationaux comme le fantastique guitariste australien Tommy Emmanuel avec lequel il a joué en duo.

Seamie O' Dowd

Dans la vidéo précédente Cathal Hayden jouait du fiddle.

Le voici à présent en tant que soliste au banjo avec Seamie qui l'accompagne à la guitare.

Seamie O' Dowd, encore un artiste que je ne saurais que trop vous recommander.

Repost0
28 septembre 2018 5 28 /09 /septembre /2018 09:49
Gráda

Petite présentation d'un groupe irlandais que j'ai découvert il y a peu.

J'avais autrefois publié des articles à propos du chanteur Daoiri Farrell et du violoniste Tola Custy.

Pour rédiger j'avais trouvé dans leurs biographies et sur You Tube qu'ils avaient joué en 2013 dans un groupe appelé "Keeva" en compagnie du guitariste Gerry Paul et du flûtiste Alan Doherty.

Keeva un excellent groupe qui se sépara hélas après un seul cd.

C'est en passant de vidéo en vidéo que j'ai découvert le groupe Gráda.

Je suis rapidement tombé sous le charme et me suis procuré un des leurs disques : "Endeavour" paru en 2002.

En voici un extrait.

 

Formé en 2001 par des musiciens irlandais et néo-zélandais, Gráda est un groupe basé à Dublin et à Galway.

Anne-Marie O'Malley (chant et bodhran), Andrew Laking (contrebasse), Alan Doherty (flûtes), Brendan O'Sullivan (fiddle) et Gerry Paul en sont les membres fondateurs.

Ils ont rapidement eu beaucoup de succès en Irlande au point de se faire remarquer positivement à l'étranger et de faire de nombreuses tournées dans 16 pays différents entre 2006 et 2011.

D'autres musiciens comme Collin Farrel (fiddle), David Doocey (fiddle & concertina), Nicola Joyce (chant & bodhran), Stephen Doherty (flûtes) se sont succédé dans le groupe.

 

Entre 2001 et 2010 le band a enregistré cinq albums.

Le producteur de Gráda n'est autre que le contrebassiste Trevor Hutchinson qui a joué avec les Waterboys, avec Sharon Shannon et est toujours membre du groupe Lunasa.

Nul doute que ses conseils avisés et son expérience auront été un plus pour l'épanouissement de ce jeune groupe.

Cela s'entend d'ailleurs au niveau des rythmes avec l'utilisation de la contrebasse jouée par Andrew Laking et la guitare de Gerry Paul.

J'aime beaucoup leur interprétation du folk irlandais avec certaines séquences un peu jazz dans lesquelles Alan Doherty laisse parler tout son talent et son imagination musicale.

J'apprécie aussi très fort la voix de Anne-Marie O'Malley

 

Après 2011, les membres du groupe ont malheureusement décidé de se séparer pour explorer d'autres projets.

Mais comme je dis toujours, leurs cd subsistent. Si vous avez l'occasion de vous en procurer un n'hésitez pas.

Out to Sardinia (2001)

Endeavour (2002)

The Landing Step (2004)

Cloudy Day Navigation (2007)

Natural Angle (2010)

 

Gráda

Une petite dernière pour la route...

 

Repost0
14 mai 2018 1 14 /05 /mai /2018 17:22
Cathal Hayden

Petit détour par l'Irlande du Nord pour présenter cet artiste de talent.

Né en 1963 à The Rock dans le Comté de Tyrone en Ulster, Cathal Hayden est issu d'une famille de musiciens.

Comme lui, son père John jouait du violon et du banjo alors que sa mère était pianiste. Ses deux grand-pères étaient aussi violonistes ainsi qu'un de ses frères Stephen Hayden qui est également musicien professionnel.

Leurs parents étaient propriétaires d'un pub à The Rock où étaient régulièrement organisées des sessions de musiciens.

Cathal a donc été bercé dans cette musique depuis son plus jeune âge apprenant d'abord la banjo ténor avant de se mettre tout naturellement au fiddle.

A partir de 12 ans il participe à des compétitions pour les deux instruments.

En 1980, il enregistre son premier disque "Handed down" en compagnie du guitariste Arty McGlynn, de Ringo McDonagh (bodhran) et Nollaig Casey (fiddle) et devient professionnel.

En 1983, 1984 et 1985 il remporte les titres de All-Ireland Fleadh, meilleur musicien, deux fois pour le banjo et une fois pour le violon.

En 1988 il rejoint le groupe Arcady dans lequel sont passés de nombreux musiciens connus comme Ringo Mc Donagh , Sharon Shannon, Jackie Daly, Johnny Moynihan, Frances Black, Niamh Parsons ainsi que le guitariste Breton Nicolas Quemener.

En 1991 Cathal Hayden quitte Arcady pour former une nouveau band : Four Men and a Dog.

Mick Daly, Gino Lupari, Brian Mc Grath et Donal Murphy sont les autres membres fondateurs de ce groupe très énergique.

C'est en écoutant leur premier cd "Barking mad" que j'ai découvert Cathal Hayden.

Cathal Hayden

D'autres musiciens comme Arty Mc Glynn vont participer à ce groupe qui a enregistré six cd entre 1991 et 2007.

Egalement Gerry O'Connor qui (comme Cathal) est à la fois un virtuose du violon et de banjo.

Four Men and a dog, un groupe qui propose une musique qui oscille entre le traditionnel irlandais et la country entrecoupée de chansons interprétées par le truculent Gino Lupari.

Fatigué par de très nombreuses tournées de part le monde, le groupe décide une séparation provisoire mais se reformera en 2003.

Entretemps, Cathal Hayden multiplie les collaborations, toujours avec Arty Mc Glynn mais aussi avec Paddy Keenan (ex.Bothy Band) ainsi qu'avec les accordéonistes Mairtin O'Connor et Alan kelly.

Cathal partira également en tournée avec la famille O' Dohmnaill du Donégal  :Maighread, Triona et Micheal (tous deux ex. membres du Bothy Band) ainsi qu'avec Donal Lunny.

Dans la vidéo ci-dessous, le voici avec son frère Stephen et Arty.

Il faut en effet préciser que Stephen Hayden continue d'organiser des sessions dans le pub familial et que Cathal y participe de temps en temps.

Après la reformation de Four men and a dog, Cathal mène de front d'autres collaborations dont sa participation à une pièce de théâtre de Marie Jones "The blind fiddler" dont il compose la musique en partenariat avec Mairtin O'Connor et le claviériste Cathal Synnot;

Durant chaque représentation, les trois musiciens se retrouvent sur scène pour une plage musicale.

Toujours en tant que violoniste, Cathal fera également des concerts avec le flûtiste Matt Molloy (des Chieftains) accompagné par le guitariste excentrique Stephen Cooney ainsi qu'un claviériste.

 

Cathal Hayden

Durant ces dernières années, Cathal a encore enregistré d'autres disques

Dont un avec son frère Stephen et le violoniste Niall Murphy ( Brothers of bow) et aussi en trio avec Mairtin O'Connor et le terrible guitariste Seamie O'Dowd (Coing places).

Après une carrière de presque quarante ans, Cathal Hayden continue de réaliser son rêve de promouvoir la musique traditionnelle irlandaise.

Prenant autant de plaisir à jouer sur une grande scène aux U.S.A. ou en Australie que devant quelques dizaines de personnes dans le pub de son village natal.

Tant au banjo qu'au fiddle, un artiste vraiment très agréable à écouter.

Il fait  partie de la très longue liste des musiciens de haut vol qui parcourent la musique traditionnelle pour notre plus grand plaisir.

Une dernière vidéo au banjo cette fois en compagnie de Seamie O' Dowd.

 

Repost0

Présentation

  • : Musique Celtique : ma Passion
  • Musique Celtique : ma Passion
  • : La musique celtique est ma Passion. Alan Stivell, Donal Lunny, Andy Irvine, Gilles Servat, Claude Besson, John Doyle, Christy Moore, Kevin Burke, Gabriel Yacoub, Tri Yann, Karan Casey, Tannahill Weavers, Dan Ar Braz, Ossian ,Silly Wizard,Capercaillie, Solas, Lunasa, Dervish, Altan, Old Blind Dogs,Fairport Convention, Clannad,The High Kings, Davy Spillane, Cormac Breatnach, John Mc Sherry, Michael Mc Goldrick, Tony MacManus, William Jackson, Phil Cunningham, Tim Edey, Steven Cooney, Liam O' Flynn, Julie Fowlis,Cécile Corbel, Gwenael Kerleo...
  • Contact

Traduction Google

Gadgets fourni par Google

Recherche

Contactez-moi

Si vous avez des questions,
mon mail est [email protected]
Je vous répondrai avec plaisir.


 

Me voici (à droite), ma fille (à gauche), et nos 2 labradors noirs : KI DU (chien noir en breton) & YEPA (princesse de l'hiver en indien)

 

 
Cliquez sur la harpe
pour revenir à l'accueil

Irish Festival

Irish Music Festival
Miltown Malbay 1991

  Autres photos dans
l'album Irlande 1991

 

  Si vous avez des questions,
contactez-moi : [email protected]

 Je vous répondrai avec plaisir.

 


Cliquez sur la harpe

pour revenir à l'accueil

Articles Récents

  • Gabriel Yacoub, autres chansons
    La grande majorité des amateurs de folk de l'Europe de l'Ouest connaissent Gabriel Yacoub depuis très longtemps. Ancien musicien d'Alan Stivell, fondateur du groupe Malicorne, carrière en solo, Gabriel est actif dans la musique depuis 1969. Né à Paris...
  • Lasairfhiona Ni Chonaola
    J'ai ré-écouté il y a peu ce cd "An Raicin Alainn" que j'avais autrefois emprunté à la médiathèque. J'avais envie de revenir sur cette chanteuse dont j'avais apprécié l'authenticité à l'époque. Lasairfhiona Ni Chonaola est originaire des îles d'Aran au...
  • MoïRa
    A plusieurs reprises j'ai déjà ouvert ce blog à des artistes qui ne sont pas spécifiquement "celtiques". C'est le cas pour la chanteuse MoïRa que l'on pourrait d'avantage classer en chanson française et anglaise mais pas que...car elle touche aussi au...
  • Les albums de ma jeunesse (10) : Ys "Madame La Frontière"
    J'avais déjà présenté ce disque en novembre 2007 mais je ne pouvais pas ne pas le citer en tant qu'album qui a marqué ma jeunesse. Je vais donc en reparler sans pour autant reproduire mon article précédent. Paru en 1976 ce vinyle a énormément tourné sur...
  • Les albums de ma jeunesse (9) : Ossian "Dove Across the Water"
    En 1983 j'étais en vacances en Bretagne. J'ai trouvé ce vinyle chez un disquaire de Lorient. Après les Tannahill Weavers, je découvrais mon deuxième groupe folk écossais. Sur la pochette arrière on voyait les musiciens avec des instruments comme la harpe,...
  • Les albums de ma jeunesse (8) The Tannahill Weavers : The old woman's dance
    En 2018 les Tannahill Weavers ont fêté leurs cinquante ans d'existence en sortant un nouvel album "Orach" dans lequel ils ont invité toute une série d'anciens membres et autres amis musiciens. C'est en effet en 1968 que Roy Gullane (guitare et chant),...
  • Les albums de ma jeunesse (7) Dan Ar Bras "Douar Nevez"
    Né à Quimper en 1949, Daniel Le Bras (rebaptisé Dan Ar Bras par Alan Stivell) enregistre son premier album solo en 1977. A l'époque Dan est déjà très connu comme guitariste en Bretagne. Bien sûr en tant que musicien d'Alan Stivell (de la fin des années...
  • Les albums de ma jeunesse (6) Gwendal : Joe Cant's Reel
    Ce doit être en 1977 que j'ai découvert ce groupe au travers de cet album paru en 1975 qui était déjà leur second opus. Par rapport aux groupes bretons que je connaissais déjà Gwendal était assez différent. En fait, d'une part on avait affaire d'avantage...
  • Les albums de ma jeunesse (5) : Sonerien Du "Feunteun an aod"
    En 1977, un collègue m'avait prêté un vinyle de ce groupe intitulé "Bal Breton n°3" un disque auquel participaient aussi Dan Ar Braz (guitare électrique) et Michel Santangeli (batterie). Je l'avais aussitôt enregistré sur une cassette audio et avais bien...
  • Les albums de ma jeunesse (4) : An Triskell "Kroaz Hent"
    De retour de vacances à Perros-Guirec un ami m'avait ramené ce 33 tours en 1977. C'est ainsi que j'ai découvert ce groupe An Triskell (devenu plus tard Triskell) dont les deux membres fondateurs jouaient de la harpe celtique. Je connaissais l'instrument...